La population pourra désormais participer à la création du contenu diffusé sur l’écran d’eau géant au Centre Sakihikan.
La population pourra désormais participer à la création du contenu diffusé sur l’écran d’eau géant au Centre Sakihikan.

La Tuque: nouvelle application numérique pour le Centre d’amitié autochtone

LA TUQUE — Le Centre d’amitié autochtone de La Tuque (CAALT) a célébré virtuellement la Journée nationale des peuples autochtones en grand dimanche dernier. Le CAALT a profité de l’occasion pour lancer son tout nouveau projet d’application numérique.

«C’est de la technologie et c’est très novateur. On mélange un projet numérique avec la culture, la langue, l’histoire des premières nations, les légendes, la transmission des savoirs. C’est vraiment un beau projet et on a travaillé fort», lance d’entrée de jeu Laurianne Petiquay, directrice générale du CAALT.

L’application permettra dorénavant à la population de participer à créer le contenu diffusé sur l’écran d’eau géant au Centre Sakihikan.

«C’est vraiment accessible à n’importe qui. Les gens créent leur histoire à partir de la maison», lance Pamella Renaud, coordonnatrice du Centre Sakihikan.

Les utilisateurs peuvent ensuite sélectionner l’heure de diffusion qui leur convient le mieux afin de voir leur produit final diffusé sur l’écran d’eau situé en plein cœur du lac Saint-Louis au centre-ville de La Tuque. Les vidéos devront quand même être approuvés au préalable.

Pour le moment, une seule séquence est disponible, mais au début du mois de juillet, l’ensemble de séquence sera offert pour créer sa propre histoire.

«Les gens étaient vraiment étonnés que ce soit possible. Les gens sont contents et ils ont vraiment hâte. […] Ce qui est intéressant aussi c’est que l’application est évolutive», note Mme Renaud.

Un autre objectif, c’est d’impliquer les jeunes dans le processus de création via un projet volet de développement des compétences numériques.

«On a beaucoup de possibilités, ce qui nous restreint actuellement, ce sont les mesures sanitaires. […] Les gens qui sont intéressés peuvent nous contacter», affirme Pamella Renaud.

L’application «Itapi» sera disponible dans les prochains jours.

Fête réussie

Dimanche dernier, le Centre d’amitié autochtone de La Tuque a célébré en direct sur les réseaux sociaux la Journée nationale des peuples autochtones. L’activité a été concluante, si bien, qu’on n’écarte pas la possibilité de renouveler l’expérience.

«C’est certain qu’on a eu la piqûre», lance Pamella Renaud, coordonnatrice du Centre Sakihikan.«L’idéal pour le 21 juin l’an prochain, ce serait un mélange des deux c’est-à-dire qu’on puisse se rassembler et pouvoir faire des entrevues en live avec des artistes», a-t-elle conclu.