La Ville de La Tuque procédera à l’ensemencement d’un millier de truites au lac Saint-Louis.
La Ville de La Tuque procédera à l’ensemencement d’un millier de truites au lac Saint-Louis.

La Tuque: le lac Saint-Louis sera ensemencé

La Tuque — Petits et grands pêcheurs seront heureux d’apprendre que la Ville de La Tuque procédera à l’ensemencement de truites au lac Saint-Louis de nouveau cette année, et ce, malgré l’annulation des activités entourant la Fête de la pêche et Pêche en herbe par le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs. L’équipe municipale a décidé de maintenir l’ensemencement pour encourager la pratique de la pêche sportive en milieu urbain. 

«L’ensemencement au lac Saint-Louis est un succès depuis plusieurs années déjà. Le lac est facilement accessible et permet à tous les adeptes de la pêche d’en profiter. Nous sommes heureux de pouvoir offrir cette activité encore cette année malgré le contexte de la COVID-19, puisqu’il faut repenser notre façon d’offrir des activités à la population cette année», souligne Estelle Paulhus, directrice du Service du loisir et de la culture.

La Pisciculture Sauvé & fils, qui fournit les truites pour l’ensemencement au lac Saint-Louis, a même décidé de doubler le nombre de truites pour le même prix. C’est donc un total de 2000 truites qui seront ajoutées cette année.

La Municipalité tient toutefois à rappeler aux pêcheurs qu’ils doivent respecter les règlements sur la pêche sportive au Québec lorsqu’ils pratiquent ce sport au lac Saint-Louis.

Les pêcheurs doivent respecter les dates où la pêche sportive est permise dans la zone 26, avoir un permis de pêche valide en leur possession et respecter la limite de prises de 10 truites par permis.

«Le parc du lac Saint-Louis est un bel endroit que nous voulons continuer de promouvoir et de mettre en valeur. Nous sommes heureux de constater que les gens utilisent la pêche pour le fréquenter. La pêche est une belle activité à faire en famille et l’occasion idéale de profiter des joies de la nature tout en demeurant en milieu urbain», affirme Pierre-David Tremblay, maire de La Tuque.