Le Relais 22 Milles a annoncé le démantèlement de la cabine téléphonique publique située au KM 61 de la route 10.
Le Relais 22 Milles a annoncé le démantèlement de la cabine téléphonique publique située au KM 61 de la route 10.

La Tuque: il n’y aura plus de cabine téléphonique au Relais 22 Milles

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — Le Relais 22 Milles a annoncé le démantèlement de la seule cabine téléphonique publique sur la route forestière 10, entre La ville de la Tuque et le Barrage Gouin, au courant du mois de décembre.

Le Relais 22 indique que cette situation est «due à un abandon de responsabilité d’entretien des infrastructures par le fournisseur de téléphonie régionale Télébec».

Rappelons que la route forestière 10 est l’accès principal à l’ensemble du territoire non organisé (TNO) au nord de la ville de La Tuque et du Domaine du Roy, au Lac-Saint-Jean.

«Des milliers de villégiateurs, quadistes, motoneigistes, chasseurs, pêcheurs et travailleurs forestiers sillonnent cette route forestière tous les jours. Sur cette route de plus de 200 km entre le barrage Gouin et la Ville de La Tuque, un seul relais permet à l’année, en tout temps, l’accès à une cabine téléphonique extérieure depuis plus de 40 ans, pour les besoins de communication courants, mais aussi pour l’accès au service du 911 après la fermeture du relais», expliquent les responsables du Relais 22.

«En 2011, le fournisseur de téléphonie Télébec a avisé ses clients utilisant des infrastructures par radio-onde qu’il ne prendrait plus en charge les frais liés à l’entretien de ces infrastructures nous permettant de recevoir un service de téléphonie en forêt», poursuivent-ils.

Le Relais 22 estime avoir été obligé d’abandonner son service téléphonique avec le fournisseur Télébec en raison de problèmes «de qualité de ligne qui perdurent plusieurs jours, suite à de fortes pluies ou de neige».

Cet abandon de service aura pour effet le démantèlement de la cabine téléphonique située au KM 61 de la route forestière 10, le seul accès téléphonique 24h/24 des utilisateurs de cette route.

Le Relais 22 veut toutefois se faire rassurant pour la clientèle. Il sera toujours possible de téléphoner pendant les heures d’ouverture de l’établissement et un accès Wi-Fi extérieur sera accessible.

L’entreprise Télébec a confirmé au Nouvelliste qu’elle avait bien reçu la demande du propriétaire pour déconnecter le téléphone public situé au Relais 22 Miles.

«Nous sommes en discussion avec le client pour les prochaines étapes. Ce téléphone public utilise une technologie ancienne que Télébec ne prend plus en charge», a confirmé la porte-parole Vanessa Damha par courriel.

Le Relais 22 Milles s’est également équipé d’un défibrillateur cardiaque (DEA) depuis le mois d’août dernier. L’achat de cet équipement a été rendu possible, grâce à la générosité de la clientèle lors d’une vaste campagne de financement qui s’est terminée en mars 2020. On rappelle aussi que les employés de premier plan sont en mesure d’intervenir en cas d’urgence.

Le Relais 22 milles est l’un des plus gros relais de motoneige au Québec, il permet de lier la région de la Mauricie à celles du Lac-Saint-Jean et de l’Abitibi.