La rivière Croche est sous surveillance dans le secteur La Croche à La Tuque.

La Tuque en mode vigilance

LA TUQUE — Le dégel est amorcé en Haute-Mauricie et la Ville se prépare à toutes les éventualités. On surveille les cours d’eau qui sont actuellement dans les normales. Il faut dire que la période de dégel vient à peine de commencer sur le territoire. Une importante couche de neige est encore présente en milieu forestier. Les autorités municipales demandent toutefois aux gens d’éviter de se rendre en forêt.

«En 2017, on avait eu la crue printanière aux alentours du 4 mai. Le message principal actuellement c’est de dire aux gens d’éviter d’aller en forêt. C’est un message qu’on fait chaque année, mais qu’on doit répéter parce que chaque année il y a des gens qui restent pris dans le bois. S’ils décident d’y aller pareil, il faut s’assurer d’avoir un véhicule adéquat 4x4 et deuxièmement, il faut prévoir que si on reste pris, d’avoir de la nourriture, ses médicaments, etc.», a indiqué Hélène Langlais, directrice des communications de Ville de La Tuque.

Depuis quelques jours, les équipes municipales sont sur un pied d’alerte et surveillent de près les rivières. Près de 800 sacs de sable sont disponibles aux casernes du Service de sécurité incendie à La Croche, La Tuque et Parent pour venir en aide aux citoyens qui pourraient en avoir besoin.

La Ville a fait savoir qu’elle surveillait plus particulièrement la rivière Saint-Maurice pour le chemin Bourassa situé sur la rive ouest, ainsi que la rivière Croche dans le secteur de La Croche.

«Pour le moment, tout se déroule bien. Le niveau des rivières monte lentement, mais rien ne laisse présager à court terme qu’il y aura des débordements. La Municipalité a tout de même mis en place plusieurs mesures pour remédier à la situation rapidement dans les prochains jours en cas de besoin. Normalement, nous devrions atteindre le sommet de l’accumulation d’eau dans les rivières sur notre territoire d’ici une dizaine de jours», a indiqué Mme Langlais.

La Municipalité a également fait des travaux dans le chemin de détour du lac Parker pour s’assurer qu’il sera utilisable si le chemin Bourassa est inondé.

«On s’est assuré que le chemin de détour soit carrossable, il ne l’était pas la semaine dernière. On a dégagé le chemin pour qu’il sèche. En date d’hier (jeudi), il était carrossable […] On a pris la peine d’appeler les gens concernés, on a envoyé des messages aux associations concernés aussi. On a fait un appel automatisé aux gens sur le chemin Bourassa pour qu’il se prépare à cette éventualité-là»

État des routes forestières

Des gens mandatés par la Municipalité ont circulé un peu plus tôt cette semaine sur la route forestière 10 (R-0450), de La Tuque jusqu’à Parent. On a indiqué que la chaussée n’était plus enneigée.

«La circulation se fait très bien jusqu’au Relais 22, mais par la suite il y a des sections qui sont boueuses. Notre équipe a installé des affiches après le Relais 22, de même que sur la route Parent - barrage Gouin pour avertir les usagers que la circulation se fait à leur risque et péril étant donné que la route est en dégel. Une quarantaine de ponceaux ont pu être dégelés en prévision de la fonte de la neige qui s’en vient», a-t-on mentionné.

Du côté de la route forestière 25 (R-0461) aucun problème n’a été identifié pour le moment entre La Tuque à Wemotaci, si ce n’est de l’accumulation d’eau à certains endroits. Il y a toutefois encore des travaux sur les ponts des km 33 et 50 qui sont réalisés par Transports Québec jusqu’au 10 mai. Du lundi au vendredi, les deux ponts sont fermés à la circulation de 9 h à midi et de 13 h à 16 h 30. La portion de la route 25 entre Wemotaci et Parent est belle également.

Selon la Ville, la route forestière 1 (R-0403), qui débute au pont Gaston-Fortin dans le secteur Rivière-aux-Rats, est belle et ne pose aucun problème. La route 125 qui relie la route forestière 1 à la route 25 est aussi en bon état. On mentionne toutefois que la situation peut changer rapidement avec les conditions météorologiques.

Pour ce qui est de la route 155, on a indiqué que rien ne laissait présager qu’il y aura des problèmes à court terme.