Le directeur général et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de La Tuque, Marco Lethiecq, montre la carte qui est présentée aux gens qui se dirigent en forêt. Il est accompagné du maire de La Tuque (à gauche), Pierre-David Tremblay.
Le directeur général et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de La Tuque, Marco Lethiecq, montre la carte qui est présentée aux gens qui se dirigent en forêt. Il est accompagné du maire de La Tuque (à gauche), Pierre-David Tremblay.

La Tuque en mode prévention: les pompiers déployés à cinq endroits

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
La Tuque — Les pompiers du Service incendie ont été déployés à cinq endroits sur le territoire de la Ville de La Tuque, jeudi, pour sensibiliser les automobilistes qui se déplaceront en Haute-Mauricie durant le long week-end.

«On veut faire de la prévention pour le secteur forestier en raison du dégel. On veut que les gens soient en mesure de se rendre de façon sécuritaire où ils vont. Il y a également l’aspect de la COVID-19, on veut que les gens qui entrent dans notre milieu appliquent les règles sanitaires. Il n’y a toujours aucun cas ici et on souhaite que ça soit ainsi le plus longtemps possible», a lancé le directeur général et coordonnateur des mesures d’urgence de la Ville de La Tuque, Marco Lethiecq.

Les pompiers sont aux trois entrées principales du centre-ville, sur le chemin d’accès à la municipalité de Lac-Édouard et sur la route qui relie Parent à Mont-Laurier.

Ils prennent en note d’où arrivent les gens, vers quel endroit ils se dirigent, ce qu’ils viennent faire à La Tuque et le nombre de passagers.

«Ça va nous permettre de savoir combien il y a de monde sur le territoire et on va pouvoir renseigner la santé publique. […] C’est une grosse fin de semaine, la population double à ce temps-ci de l’année. On veut être proactif et être en mesure d’intervenir rapidement s’il y a de quoi», affirme M. Lethiecq.

«On va partager ces données-là avec les autorités de la santé de Mauricie, on va avoir un portrait global», ajoute-t-il.

On informe les visiteurs sur l’état du réseau routier en forêt qui est encore en dégel et on leur présente même une carte au besoin.

«Actuellement, dans un rayon de 30 km du point central de La Tuque, c’est quand même accessible au niveau des lacs et de certains chemins forestiers. Ailleurs, il y a beaucoup de lacs gelés et deux pieds de neige dans plusieurs endroits. On peut aussi s’assurer qu’ils ont l’équipement requis pour aller en forêt», affirme M. Lethiecq.

On en profite également pour rappeler aux gens de se laver les mains et de respecter les consignes de distanciation sociale.

Deux heures après l’arrivée des pompiers au point de contrôle à l’entrée sud de la ville, on avait enregistré des gens de Varennes, Candiac, Montréal, Trois-Rivières, Shawinigan… Les villégiateurs n’étaient toutefois pas en grande majorité. On s’attend toutefois à les voir plus nombreux, vendredi.

«Je ne suis pas surpris de voir beaucoup de monde, il fait beau. Aujourd’hui (jeudi) ça débute, mais il va y avoir plus de gens et de villégiateurs qui vont monter demain et samedi matin», souligne le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Ce dernier était sur le terrain jeudi pour encourager les troupes et s’assurer du bon déroulement des opérations.

«Je tiens à saluer les gens qui travaillent, je vais parler aux gens aussi et souhaiter la bienvenue aux gens», mentionne le maire Tremblay.

Les patrouilleurs de la Sûreté du Québec ont également fait de la prévention, jeudi, sur différentes routes forestières. Ils ont rappelé à ceux qui se rendent en forêt les mesures de prévention élémentaires à suivre. 

Rappelons que le barrage de la Sûreté du Québec, qui a restreint l’accès à la Haute-Mauricie pendant plus d’un mois, a été levé le 11 mai. Rappelons également que les pourvoiries ne sont toujours pas autorisées à ouvrir.

Les pompiers vont continuer de faire de la prévention dans les différents points de contrôle jusqu’au 18 mai.