Les activités de Ski La Tuque se poursuivent.

La Tuque en mode prévention

LA TUQUE — La Ville de La Tuque a fait savoir qu’elle était en mode préventif concernant le COVID-19 et qu’elle évaluait la situation tous les jours avec le comité des mesures d’urgence.

«Depuis jeudi, on est sorti du mode vigie et on est carrément dans notre plan d’intervention d’urgence par rapport au COVID-19. On est en mode préventif, on n’est pas en mode coercitif. Il n’y a pas actuellement de déploiement du plan de mesures d’urgence. […] On dit aux gens de ne pas paniquer, tout le monde est en contrôle et ça va bien», a indiqué le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Le Colisée Denis-Morel demeurera ouvert pour le patinage libre, on soutient qu’aucune activité de masse n’était prévue au calendrier. «Le but quand on est en mode préventif c’est d’éviter que les gens se contaminent. On suit énormément ce qu’il se fait au niveau du gouvernement provincial. D’ailleurs, on salue le leadership et les activités qui sont mises en place», note le maire Tremblay.

La bibliothèque et le centre de ski seront également ouverts. La soirée Cœur et Passion qui devait avoir lieu en avril sera quant à elle déplacée à une date ultérieure. «C’est une fête importante pour nous, mais qu’on peut déplacer dans le temps. Elle va être déplacée aussitôt que les risques et les dangers associés au coronavirus vont être levés», souligne Pierre-David Tremblay.

Des mesures de sécurité supplémentaires ont été mises en place à l’hôtel de ville. Les dirigeants de la Ville ne recommandent pas aux employés d’aller en voyage à l’extérieur du pays, si c’était le cas, ils devront être mis en isolement volontaire pour une durée de 14 jours au retour pour éviter la contamination. Des gels antiseptiques pour les mains ont été distribués dans les divers départements. «On veut garder notre monde et on veut éviter les risques de contamination», insiste le maire.

Les premiers répondants à Parent vont continuer de répondre aux appels, sauf si c’est en lien avec le COVID-19. «Ils n’ont pas les équipements actuellement pour être capables de faire ce travail. Ce sera au CIUSSS de le faire», explique Pierre-David Tremblay.

L’assemblée publique du conseil municipal se tiendra comme prévu le 17 mars prochain.

Le Centre culturel Félix-Leclerc pour sa part a annulé une partie de sa programmation, de même que l’ensemble de ses locations de salle, pour les deux prochaines semaines.

Les spectacles d’Arnaud Soly (20 mars), Gino Quilico (21 mars) et de Jean-Pierre Ferland (28 mars) n’auront donc pas lieu comme prévu.