Le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay, le chef de division aux opérations incendie du Service incendie, André Vézina, le pompier Steve Vaugeois, le directeur régional de la Sécurité civile Sébastien Doire et le directeur du Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque, Serge Buisson, ont présenté les nouveaux équipements.

La Tuque: de nouveaux outils pour les interventions d’urgence hors du réseau routier

La Tuque — Le Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque a dévoilé, mercredi, les actions qui ont été réalisées pour améliorer les interventions d’urgence hors route qui ont nécessité un peu plus de 190 000 $ d’investissement. Ils ont, entre autres, présenté leurs nouveaux équipements et une vidéo qui servira autant à promouvoir le territoire qu’à faire de la prévention.

«C’est le résultat d’un travail de près de deux ans», lance Serge Buisson, directeur du Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque.

La Municipalité a fait l’acquisition de deux motoneiges, deux quads, une remorque pour leur transport, ainsi qu’un nouveau traîneau d’évacuation. Ce dernier possède tous les équipements nécessaires pour être utilisé en été comme en hiver.

«C’est beaucoup plus adapté pour ce type de sauvetage-là», insiste M. Buisson.

L’argent reçu a aussi permis d’acheter les équipements de protection et de sécurité dont les pompiers ont besoin lorsqu’ils portent assistance aux ambulanciers et aux policiers dans le cadre d’une intervention d’urgence hors route.

«Notre équipe de pompiers a développé au fil du temps une belle expertise en matière d’intervention hors route. Nous en sommes très fiers. Avec ces nouveaux outils, la formation que nous avons reçue et notre plan d’intervention qui est actualisé, nous allons être encore plus efficaces dans nos actions», soutient Serge Buisson.

«On est très bien équipé et on fait la jalousie de plusieurs services incendies lorsqu’ils viennent nous visiter», a-t-il ajouté.

Au total, 16 pompiers ont été formés pour les nouveaux équipements. La Ville a fait appel à l’École nationale de police pour des cours de conduite en situation d’urgence pour «pouvoir manier ces équipements-là dans des territoires hostiles». Les pompiers ont aussi reçu une formation de secourisme en milieu isolé.

L’équipe du Service de sécurité incendie a également participé à la réalisation d’une vidéo promotionnelle, qui montre comment ces nouveaux équipements sont utilisés.

En plus de faire la promotion du territoire, la vidéo permet de faire de la sensibilisation auprès des motoneigistes et des quadistes sur les règles de sécurité à suivre lorsqu’ils planifient leurs randonnées en milieu forestier.

Le Service de sécurité incendie de Ville de La Tuque est responsable de l’organisation des interventions hors du réseau routier dans l’agglomération de La Tuque sur un territoire de 29 645 km², soit 58 fois la superficie de l’île de Montréal. On y compte d’ailleurs 4220 chalets, 64 pourvoiries, 9 zecs et 17 000 lacs.

En moyenne, chaque année on dénombre une douzaine d’interventions pour des accidents en milieu isolé, ce qui représente 5 % du volume total des interventions dans une année.

La Ville a reçu un financement de 190 832 $ du ministère de la Sécurité publique pour ce projet dans le cadre du programme d’aide financière pour le soutien à l’organisation des interventions d’urgence hors du réseau routier.

«On se bat tous les jours auprès du gouvernement pour faire reconnaître les particularités de notre grand territoire en démontrant toute l’implication financière qui est reliée à cela. Ce projet est pour nous un pas dans la bonne direction. Nous sommes très heureux que le ministère de la Sécurité publique reconnaisse notre expertise en matière d’intervention d’urgence hors route et nous donne le coup de main financier dont nous avions besoin pour améliorer ce service aux citoyens, aux villégiateurs et aux touristes», note le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay.

Les nouveaux équipements ne seront pas réservés uniquement au Service incendie, ils pourront servir à plusieurs utilisations, mais leur but principal sera les sauvetages. L’an dernier, un élu s’était servi d’une motoneige pour une expédition et la situation avait créé un malaise à la caserne.

«Il peut y avoir à l’occasion soit de la prévention, soit du travail de vérification, il peut se monter des expéditions et ces équipements-là appartiennent à Ville de La Tuque. […] Ce qui est important, c’est que si on se sert de ces équipements-là pour une activité, il faut s’assurer d’avoir un back up», a souligné Pierre-David Tremblay lors de la conférence de presse.

Il a ajouté que dans le cas contraire, il devrait en louer alors que la Ville «n’est pas tellement riche». Le maire Tremblay a également soutenu que l’important, c’était «de ne pas en abuser».

«On vient supporter la municipalité pour les sauvetages en milieu isolé, chose qui a été faite. Le reste relève de la gestion interne», a pour sa part indiqué Sébastien Doire le directeur régional de la Sécurité civile.