La Sûreté du Québec dans les sentiers de motoneige

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROI-RIVIÈRES — Alors que la sécurité en motoneige est sur toutes les lèvres depuis le terrible accident au Lac-Saint-Jean impliquant neuf motoneigistes, la Sûreté du Québec rappelle qu’elle est bien présente dans les sentiers.

Les 25 et 26 janvier derniers, les policiers de la Sûreté du Québec ont effectué des opérations en motoneige dans les secteurs de Shawinigan, La Tuque et Lavaltrie. Quelque 200 motoneigistes ont fait l’objet de vérifications. Plus d’une dizaine de constats ont été émis pour diverses infractions en lien notamment avec l’équipement et les documents. Les policiers ont également servi une trentaine d’avertissements. D’autres opérations sont prévues dans les prochaines semaines.

La Sûreté du Québec tient à rappeler aux motoneigistes certaines règles de sécurité essentielles dont éviter les plans d’eau, circuler dans les sentiers balisés ainsi que respecter la signalisation et les lois. Elle recommande aussi de pratiquer ces activités le jour plutôt que la nuit. D’ailleurs, en vertu de la Loi sur les véhicules hors route, il est interdit de circuler dans les sentiers entre minuit et six heures, à moins qu’il n’y ait une signalisation contraire, précise la Sûreté du Québec.

La réglementation entourant la pratique de la motoneige est la même, qu’elle soit pratiquée sur les sentiers, les chemins publics, privés ou les plans d’eau gelés.