La succursale de Trois-Rivières de la Société québécoise du cannabis ouvre ses portes à 9 h le jeudi depuis quelques semaines.

La succursale de Trois-Rivières ouvre plus tôt le jeudi

Trois-Rivières — Question de diminuer le temps d’attente lors de la première journée d’ouverture de la semaine, la succursale trifluvienne de la Société québécoise du cannabis ouvre une heure plus tôt le jeudi, soit à 9 h, et ce, depuis maintenant trois semaines.

C’est ce que Le Nouvelliste a constaté en se rendant sur place, vers 9 h 30 jeudi, afin de voir si des consommateurs y faisaient la file afin de s’assurer de pouvoir mettre la main sur les produits qu’ils désiraient avant que la société d’État ne se retrouve en rupture de stock. Selon ce qu’il a été possible d’apprendre, une trentaine de personnes composaient la file formée devant la devanture du commerce dans les minutes qui ont précédé son ouverture.

Le porte-parole de la Société québécoise du cannabis (SQDC), Fabrice Giguère, précise que cette décision a été prise étant donné que le volume d’affaires le justifie et qu’elle sera progressivement étendue à la grandeur de la province.

Par ailleurs, Statistique Canada a récemment publié un premier portrait du marché récréatif du cannabis depuis l’entrée en vigueur de la loi légalisant cette substance il y a maintenant près de trois mois. Selon les données compilées, le prix moyen payé pour le cannabis séché provenant de fournisseurs légaux (9,70 $) était supérieur au prix payé pour le cannabis séché acheté auprès de fournisseurs illégaux (6,51 $), et ce, entre le 17 octobre et le 31 décembre.

De plus, la quantité moyenne achetée auprès de fournisseurs légaux était de 8,3 grammes. Les personnes ayant répondu à l’application StatsCannabis ont indiqué acheter en moyenne 4,7 grammes par transaction effectuée à un point de vente et 9,1 grammes par transaction livrée par la poste. La quantité moyenne achetée auprès de fournisseurs illégaux a atteint 17,2 grammes, soit plus du double de la quantité de cannabis acheté au moyen de méthodes légales.