Cette piscine a été photographiée lundi. Mardi, elle était complètement submergée.

La situation se complique à Saint-Boniface

Il n'y a pas qu'à Shawinigan où le niveau de la rivière Saint-Maurice inquiète. Des résidents du chemin de la Baie à Saint-Boniface ont également très hâte que l'eau cesse de monter et qu'elle commence à se retirer.
C'est notamment le cas de Martine Sylvestre, qui a notamment vu sa piscine être complètement submergée au cours de la journée de mardi. Après avoir tout mis en oeuvre afin de préserver le plus possible sa propriété au cours des derniers jours grâce à l'aide de proches et d'amis, elle confie qu'elle ne peut maintenant qu'espérer que les dégâts ne soient pas trop importants lorsque l'eau se retirera.
Après avoir entouré sa résidence de nombreux sacs de sable et de gravier, monté des objets qui se trouvaient au rez-de-chaussée à l'étage supérieur et soulevé les électroménagers, ses proches et elle ont décidé de quitter l'endroit en attendant que la situation rentre dans l'ordre.
«C'est très plate car nous n'avons pas d'assurance pour des débordements comme celui-là. J'ai passé toute ma vie à travailler et de voir que tout s'écroule, c'est triste», affirme-t-elle.
Mme Sylvestre déplore par ailleurs n'avoir eu pratiquement aucune aide de la municipalité afin de se préparer pour cette catastrophe.
Elle mentionne qu'aucun sac de sable n'était mis à la disposition des propriétaires inondés et que les employés municipaux qui procédaient à l'épandage de gravier dans sa rue afin de permettre aux véhicules de circuler malgré la présence d'eau n'ont accepté de mettre à sa disposition qu'une petite quantité sous prétexte qu'ils n'étaient pas autorisés à en donner aux citoyens. Afin de dénoncer cette situation, elle a téléphoné à plusieurs reprises à l'hôtel de ville.
«On nous a répondu qu'on avait une maison sur le bord de l'eau et qu'on devait donc s'attendre à ça», raconte la dame, avant de répéter qu'elle est exaspérée par l'attitude des autorités municipales dans le dossier.
De son côté, le maire de Saint-Boniface, Claude Caron, soutient que des mesures ont été mises en place afin d'aider les citoyens éprouvés à traverser cette épreuve. Les pompiers ont notamment circulé à plusieurs reprises dans le secteur touché afin de s'assurer que tout le monde était en sécurité et pour distribuer des avis d'ébullition ainsi que des consignes relatives aux mesures d'urgence. Il précise qu'aucune demande pour des sacs de sable n'avait été formulée et qu'il sera possible de s'en procurer à compter de mercredi avant-midi.