De facture moderne, le pavillon contiendra néanmoins quelques éléments évocateurs de l’histoire.

La section incendiée du Domaine seigneurial sera reconstruite

SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE — Une campagne de financement est en cours à Sainte-Anne-de-la-Pérade afin de financer un projet de construction d’un pavillon adjacent au Domaine seigneurial Sainte-Anne.

Il s’agit d’un projet amorcé en 2011 qui permettra de recréer la section incendiée en 1927 à l’emplacement même des ruines actuelles.

À l’origine, ce manoir avait été construit par le fils de Madeleine de Verchères, entre 1763 et 1772.

La Société Madeleine de Verchères veut donc mettre le site en valeur en lui adjoignant un espace intérieur multifonctionnel. Il s’agira d’un pavillon saisonnier qui sera construit à même les vestiges de l’ancienne section en pierres.

Le pavillon, d’une superficie de 1500 pieds carrés, servira à l’interprétation historique du site de même qu’à accueillir les visiteurs, les groupes scolaires et pourra même être loué pour des réceptions et des événements.

La future construction, qui a été confiée à l’entreprise Construction Claude Tessier de Sainte-Anne-de-la-Pérade, sera de fabrication moderne. Toutefois, elle conservera le caractère historique du site en mettant en valeur certains éléments évocateurs.

La population est donc invitée à contribuer à la réalisation du projet, notamment lors des activités de financement. Trois familles ont déjà versé 5000 $ pour financer trois lucarnes et 13 familles ou commerces ont parrainé un arbre patrimonial planté sur les terrains du Domaine seigneurial, ce qui totalise 1000 $ de plus. Dix-sept autres arbres doivent être parrainés. Le public peut aussi donner 20 $ pour une des 1500 lumières permanentes qui seront installées dans le grand érable argenté qui fait face au Manoir.