Le Club de motoneige du comté de Champlain a mené samedi deux activités de sensibilisation auprès des motoneigistes empruntant ses sentiers.

La saison est sauvée

Trois-Rivières — Après un début de saison difficile, le Club de motoneige du comté de Champlain voit enfin la lumière au bout du tunnel.

«Les choses se placent, confirme François Massicotte, vice-président du Club. À date, le membership est excellent.»

Le club de motoneige compte à présent environ 1000 membres pour la saison actuelle. M. Massicotte comptait sur la fin de semaine portes ouvertes sur les sentiers fédérés de motoneige du Québec, qui se déroulait la fin de semaine dernière, pour augmenter davantage ce nombre.

«Le but, c’est d’attirer les motoneigistes, de leur faire connaître nos sentiers», ajoute-t-il.

Le club régit et assure l’accès à 240 km de sentiers dans la région.

Saison sauvée

S’il est aujourd’hui optimiste pour le déroulement de la saison, M. Massicotte l’était moins en décembre. Deux épisodes de verglas ont donné particulièrement de fil à retordre aux bénévoles des clubs de motoneige de la région. Ceux-ci ont passé au moins 1500 heures à couper et à déblayer les branches d’arbres tombées sur ses sentiers au lendemain de la tempête de neige et de verglas qui a causé bien des soucis en Mauricie, dans la dernière semaine de novembre.

«On a eu un second épisode de verglas pendant le temps des Fêtes et on a dû rebûcher, mais c’était moins intense», précise M. Massicotte.

Le froid extrême a toutefois découragé de nombreux motoneigistes de profiter de l’accès gratuit aux sentiers, samedi. Alors que François Massicotte menait une opération de sensibilisation dans le secteur Saint-Louis-de-France, il a constaté que le sentier était peu emprunté.

«Je les comprends; même en étant habillé chaudement, c’est vraiment très froid», s’exclame-t-il.