Le Nouvelliste
Alain Gaudet en connaît un bail sur l’isolement. C’est la routine pour lui. Et avec le coronavirus qui se balade dehors, il risque gros.
Alain Gaudet en connaît un bail sur l’isolement. C’est la routine pour lui. Et avec le coronavirus qui se balade dehors, il risque gros.

La routine pour Alain Gaudet

Marie-Eve Lafontaine
Marie-Eve Lafontaine
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — «Depuis septembre, je ne suis pas sorti de mon appart, à part peut-être pour aller à des rendez-vous ou des événements caritatifs. Ça va aller à mai peut-être, si on a le droit. Dès que le mercure monte en haut de 20, 21 degrés, je commence à aller faire un petit tour tout seul, mais jamais bien loin, parce que de toute façon, je n’ai pas grand place où aller.»