Un glissement de terrain au niveau de la route a entraîné la fermeture de la route 155 pour une durée indéterminée. On parle d’une crevasse de 15 à 20 pieds.

La route 155 fermée plusieurs heures entre La Tuque et le Lac-Saint-Jean

La Tuque — La route 155 qui relie La Tuque au Lac-Saint-Jean a été totalement fermée mercredi à la hauteur du kilomètre 151. De l’eau s’est infiltrée sous la chaussée créant une dégradation de la route et forçant sa fermeture pour une durée indéterminée. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) estimait en soirée être en mesure d’ouvrir une voie alternative durant la nuit, afin de permettre à la circulation de reprendre.

«Lors d’une inspection régulière mercredi après-midi, il a été observé que de l’eau de ruissellement s’est dirigée au pied du remblai de la route et pourrait s’être frayé un chemin sous la chaussée», explique Gilles Payer, porte-parole au MTQ.

Des experts ont été dépêchés sur place pour analyser la situation et voir l’ampleur des dégâts. 

Du côté de la Ville de La Tuque, on confirmait que la route a été lourdement endommagée. «C’est un ponceau qui avait été rénové l’année passée. C’est un affaissement de 15 à 20 pieds de profond. On a avisé les services d’urgence et nos industriels pour leur dire qu’il n’y avait pas de transport possible entre La Tuque et le Lac-Saint-Jean», a indiqué le directeur général de la Ville de La Tuque, Marco Lethiecq.

«On nous a dit que d’ici 24 à 30 heures, ce que je trouve long, les réparations devraient être faites», ajoute le maire de La Tuque, Pierre-David Tremblay qui était actuellement à l’extérieur de la municipalité.

Du côté de la sécurité civile, on indiquait que c’est le ministère des Transports qui est responsable des opérations. Tous les services d’urgence et les partenaires ont toutefois été mis au courant.

Le seul détour possible était via la route 175 par Québec puis le Lac-Saint-Jean, un détour de plusieurs heures et de plus de 500 km. Des panneaux d’information ont être installés afin d’éviter que des automobilistes ne s’engagent sur la 155, alors qu’elle était fermée. De plus, des employés du MTQ ont avisé les automobilistes au kilomètre 119, près de la ville de La Tuque, de la fermeture. 

«Des panneaux à messages variables ont été installés à plusieurs endroits sur le territoire de la Mauricie, notamment sur la route 155 à la hauteur de Shawinigan et à La Tuque afin d’aviser les usagers de la fermeture complète de la route», soutenait plus tard en soirée le MTQ. 

Par ailleurs, des travaux sont exécutés en soirée afin de permettre l’ouverture d’une voie de déviation. «Une circulation en alternance sera mise en place à l’aide de signaleurs au cours de la nuit», affirmait également le MTQ en soirée. 

Cette fermeture a entraîné des conséquences pour les services d’urgence, dont a Banque de techniciens ambulanciers du Québec (BTAQ) de La Tuque et du service ambulancier qui couvre Lac-Bouchette. Normalement, la couverture des ambulanciers de La Tuque va jusqu’au kilomètre 194, ce qui signifie qu’un tronçon de 43 km est couvert jusqu’à nouvel ordre par les ambulanciers de Lac-Bouchette ou de Roberval. 

«Si la Centrale de répartition santé de la Mauricie et du Centre-du-Québec a un appel d’urgence qui est au nord du kilomètre 151 de la route 155, elle va basculer l’appel à la centrale de répartition de la Capitale-Nationale et c’est une équipe de Lac-Bouchette ou de Roberval qui va prendre en charge la situation», expliquait en après-midi Jimmy Lessard, superviseur de la BTAQ de La Tuque, en précisant que les impacts sur la population devraient être limités. 

«Comme la circulation est arrêtée, il y a bien moins de risque d’accident de la route.»