Le CIUSSS MCQ tient jusqu’à mardi la 3e édition de son Happening en SI.

La relève en santé se fait courtiser

TROIS-RIVIÈRES — Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) est toujours à la recherche de relève en soins infirmiers. Dans l’espoir de recruter les meilleurs candidates et candidats disponibles, le CIUSSS tient jusqu’à mardi la 3e édition de son Happening en SI.

L’événement qui se termine mardi à l’Hôtel Montfort de Nicolet se sera déroulé sur cinq jours. «Il s’agit d’un événement de recrutement unique permettant de concentrer, dans le cadre d’une visite de trois heures, l’ensemble des étapes du processus de sélection des candidats à travers un parcours d’évaluation interactif», explique le porte-parole du CIUSSS MCQ, Guillaume Cliche.

Chaque participant est soumis lors de sa visite au Happening en SI à un test écrit, une entrevue de type «speed dating» ainsi qu’à trois évaluations d’actes cliniques par des mises en situation appelées ÉCOS. «Fait intéressant, des usagers ressources agissent en tant que comédiens dans le cadre de ces ÉCOS, ce qui permet d’obtenir une appréciation des compétences relationnelles des candidats de la part des principaux intéressés», précise Guillaume Cliche.

Par la suite, les participants rencontreront des intervenants de secteurs cliniques du CIUSSS pour connaître les cheminements de carrière possible. «Les titres d’emploi visés par le Happening sont ceux de candidates à l’exercice de la profession infirmière auxiliaire (CEPIA), de préposés aux bénéficiaires (PAB) étudiants, de candidates à l’exercice de la profession infirmière (CEPI) et d’externes en soins infirmiers», ajoute le porte-parole du CIUSSS MCQ.

Signe qu’il y a de l’avenir dans les professions de la santé, le CIUSSS MCQ vise un taux d’embauche de plus de 90 % des personnes rencontrées, comme ce fut le cas lors des deux précédentes éditions. «Un tel résultat permettrait ainsi d’accueillir près de 270 nouvelles recrues au sein de l’organisation. Si on ajoute les externes de l’an dernier qui ont été confirmées comme CEPI sans revenir au Happening, on pourrait totaliser 350 embauches grâce à cet événement», confirme Guillaume Cliche.