Centre de tri de Saint-Étienne-des-Grès.
Centre de tri de Saint-Étienne-des-Grès.

La Régie reporte de deux semaines ses travaux

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Saint-Étienne-des-Grès — La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie vient de reporter de deux semaines les travaux de réfection de la toiture de son centre de tri de Saint-Étienne-des-Grès dont les poutres ont été sérieusement endommagées par les accumulations de neige, de glace et de pluie, l’an dernier.

Ce n’est donc que le 27 janvier que ces travaux, qui consistent à remplacer la toiture et ses poutres, s’amorceront. Cette modification est faite en accord avec toutes les parties prenantes au projet, l’entrepreneur, Récupération Mauricie et la Régie, explique la porte-parole de la RGMRM, Sylvie Gamache.

Les matières recyclables seront détournées du centre de tri de Saint-Étienne-des-Grès dès le 20 janvier, indique Mme Gamache. La Régie est en train de préparer un centre de transbordement des matières qui sera situé à Trois-Rivières afin de faciliter le transport vers d’autres centres de tri du Québec durant les travaux.

Le décalage de deux semaines «va rendre les choses plus simples», explique Mme Gamache. C’est qu’après les Fêtes, tous les centres de tri sont aux prises avec des surplus de matières issues d’un accroissement de la consommation des citoyens. En laissant deux semaines s’écouler, il y aura plus de place dans les centres de tri du Québec pour accueillir les surplus de matières en provenance de la Mauricie, explique la porte-parole. «Il y aura moins de problèmes d’accumulation», fait-elle valoir.

Pour l’instant, la Régie ne peut dévoiler quels seront les centres de tri qui accueilleront les matières recyclables de la région, car les ententes ne sont pas encore tous prises, mais il semble que ce ne soit qu’une formalité. «On est très heureux de leur collaboration. Les centres de tri sont très solidaires», tient à souligner Mme Gamache.

Cette dernière précise que la collecte du bac bleu se poursuivra quand même au cours des 10 à 12 semaines que durera cet important chantier. Les citoyens peuvent donc continuer à mettre leur bac bleu au chemin selon leur horaire habituel.

Rappelons qu’il faudra démolir la toiture principale, construire une nouvelle charpente en acier, démanteler et remettre en place des éléments d’électricité, de mécanique du bâtiment et du système de protection des incendies. Par la suite, la toiture sera reconstruite et recouverte d’une membrane d’étanchéité.

Rappelons que le bac bleu accueille des matières recyclables domestiques. Depuis que les acheteurs asiatiques ont mis un frein sur l’importation des matières recyclables, les pellicules et sacs de plastique ne sont plus admis dans le bac bleu jusqu’à ce que le Québec possède une filière qui permettrait de traiter adéquatement des matières et de les séparer selon le type de plastique qui les compose. Le bac bleu accepte toutefois le carton, les pots et bouteilles de verre, de même que les boîtes de conserve et les assiettes d’aluminium. Ce qu’il y a de plus difficile à vendre, ce sont les papiers mixtes, ceux qui contiennent notamment les circulaires hebdomadaires.