L’enseignant Steve Beauchemin et l’élève Gaétan Bérubé, tous deux dans le domaine de la restauration, sont heureux de retrouver les cuisines du Centre de formation 24-Juin.
L’enseignant Steve Beauchemin et l’élève Gaétan Bérubé, tous deux dans le domaine de la restauration, sont heureux de retrouver les cuisines du Centre de formation 24-Juin.

La pratique reprend au Centre de formation 24-Juin

SHERBROOKE — Les cours pratiques ont repris depuis le 11 mai pour les finissants du Centre de formation professionnelle 24-Juin. Comme prévu, à la fin de l’année scolaire, ils seront en mesure de prêter main-forte aux travailleurs, notamment dans le domaine de la santé où ils sont particulièrement attendus.

« Les centres de formation professionnelle représentent des métiers dits essentiels en cette période de pandémie. Malgré l’année scolaire toujours en cours, des élèves et des enseignants de certains programmes, dont ceux en cuisine, ont même été sollicités dans les derniers mois pour donner un coup de main dans les hôpitaux et les CHSLD », explique la directrice adjointe du pavillon du Vieux-Sherbrooke, Julie Marcoux.

« On devait privilégier bien sûr la rentrée des finissants parce que l’objectif est d’offrir de la main-d’œuvre rapidement pour les employeurs qui ont des besoins dans l’immédiat. Toutefois, pendant la période d’arrêt, les enseignants ont continué à consolider les acquis, ajoute Mme Marcoux. Ils ont démontré beaucoup de créativité et d’ingéniosité ».

La cuisine, un défi de taille

L’enseignant de cuisine Steve Beauchemin confirme que la distanciation sociale représente tout un défi dans sa classe.

« C’est une grande adaptation. La restauration, c’est un domaine où on a besoin de nos cinq sens et donc de nos cuisines. On a adapté des postes de travail en fonction de la règle des deux mètres de distance. On a réussi à séparer les groupes en deux pour un maximum de 7 à 9 élèves par classe et on porte nos masques et nos visières. Les élèves sont très heureux. Plusieurs ont été affectés émotionnellement par l’isolement et ils avaient besoin de sortir », raconte M. Beauchemin.

Gaétan Bérubé est finissant en cuisine au Centre de formation24-Juin. Après avoir travaillé 35 ans dans le domaine financier, il est heureux de pouvoir reprendre les cours pratiques. 

« C’est pas toujours évident. On travaillait surtout en équipe et on avait l’habitude de goûter les mets des autres. On avait beaucoup plus de liberté avant, mais on est tellement heureux de recommencer que l’on se plie aux exigences de M. Arruda », dit-il en riant.

L’homme d’une soixantaine d’années devra cependant attendre la reprise des activités dans le domaine de la restauration pour avoir son diplôme.

« Il me reste une compétence à acquérir dans un restaurant accrédité. Les perspectives d’emploi étaient très bonnes avant. Ce sera peut-être un peu plus difficile maintenant, mais j’ai bon espoir », confie-t-il.

Pour sa part, Steve Beauchemin est confiant pour la reprise des activités dans le domaine de la restauration.

« Ce sera différent, mais ça s’en vient, admet-il. Il faut s’adapter! »

Le Centre de formation professionnelle 24-Juin offre à la population estrienne et québécoise près de quarante programmes d’études professionnelles. L’ensemble des programmes de formation, offerts à temps plein, sont répartis à l’intérieur de treize secteurs d’activités économiques.