Sarah-Lise Hamel, directrice adjointe de la SPAM et Marco Champagne, directeur.

La plus grande SPA au Québec!

Trois-Rivières — L’agrandissement des locaux de la Société protectrice des animaux de la Mauricie a été inauguré, jeudi matin, devant une brochette d’invités visiblement très impressionnés par la beauté des lieux. Au-delà de son aspect vraiment esthétique, le centre d’adoption est aussi le fruit de recherches intenses qui en font désormais l’exemple à suivre dans le milieu des refuges animaliers au Québec.

Le bâtiment est en effet «extrêmement innovant et complexe. On a été méticuleux au niveau des détails», explique le directeur général, Marco Champagne en rappelant que les représentants de la SPA de la Mauricie ont fait le tour du Québec et sont allés en Ontario pour visiter divers refuges. La quête des meilleures pratiques dans le domaine avait également mené la SPA de la Mauricie à se rendre jusqu’au Texas et en Floride pour y voir diverses installations. «On a pu prendre le meilleur de chacun des sites pour l’intégrer ici», explique M. Champagne.

On aperçoit ici la place d’accueil du centre d’adoption et à l’arrière plan, quelques condos de chats.

«On a un projet qui va faire parler de nous au Québec», assure-t-il, car ces nouvelles installations font de la SPA de la Mauricie une véritable référence en matière de refuge animalier, dit-il.

«On voulait augmenter le confort des animaux et diminuer le stress de l’animal lorsqu’il vient en transition chez nous. Ce sont les deux clefs qui ont stimulé notre projet», explique-t-il.

Ce petit chien, soigné à la SPAM, arbore un col élisabéthain qui lui sert peut-être aussi de porte-voix pour manifester son désir d’être adopté.

Les plans d’architecture ont été réalisés par la firme Doucet + Turcotte Architectes et l’ingénierie à Pluritec. C’est à SM Construction qu’a été confiée la concrétisation du projet de 4,7 millions $. L’ajout de 17 000 pieds carrés à l’ancienne bâtisse porte la superficie à 26 000 pieds carrés et de cet espace, 8500 pieds carrés sont consacrés entièrement au Centre d’adoption.

Cette portion de la bâtisse se caractérise par sa très grande luminosité naturelle. Tous les chats et chiens en adoption bénéficient d’un espace privé dont la devanture est vitrée. Les côtés étant opaques, ils ne sont pas confrontés à leurs «voisins de condo». Chaque condo est d’ailleurs insonorisé pour plus de confort. Ceux des chats comptent également une zone d’intimité où se situe la litière.

Ce chaton curieux vit temporairement dans ce condo qui comprend, au fond, une zone intime pour la litière.

Ceux et celles qui ont fréquenté la section adoption de la SPAM, dans le passé, se rappelleront de la cacophonie engendrée par le jappement des chiens. Or, malgré tous les invités qui ont visité les lieux, jeudi matin pour l’inauguration, presque aucun chien n’a jappé. La plupart semblaient même très détendus. C’est donc mission accomplie.

Comme l’explique M. Champagne, les vitrines permettent de renforcer la sécurité, tant des animaux que du public, surtout des enfants qui ne peuvent plus glisser leurs petits doigts entre les barreaux. Tous les animaux en adoption subissent au préalable des évaluations variées de comportement et de personnalité.

Les condos pour les chiens sont plus vastes que ceux des chats.

Cet agrandissement aura un impact sur les emplois à la SPAM qui passeront de 50 à 60, d’ici quelques semaines.

«Nous avons triplé la superficie de notre département vétérinaire», souligne la directrice générale adjointe de la SPAM, Sarah-Lise Hamel. Ils sont deux vétérinaires actuellement pour soigner les animaux. «On a maintenant deux tables pour les chirurgies et une table pour la dentisterie», souligne-t-elle.

Ce magnifique chien en adoption a volé la vedette lors de la coupe du ruban. De gauche à droite: Caroline Doucet de Doucet + Turcotte Architectes, Ginette Bellemare, mairesse suppléante de Trois-Rivières, Sarah-Lise Hamel, directrice générale adjointe de la SPAM, Marco Champagne, directeur, Marc Jankiewicz de Pluritec et Normand Grondin de SM Construction.

La boutique, située au rez-de-chaussée, a triplé sa superficie. La SPA de la Mauricie est le premier refuge au Québec à pouvoir vendre la gamme vétérinaire des aliments Royal Canin.

Le nouveau centre d’adoption de la SPA de la Mauricie peut maintenant accueillir une centaine d’animaux de compagnie en même temps. La SPAM peut également héberger simultanément jusqu’à 400 animaux dans ses deux refuges de Trois-Rivières et Shawinigan, soit un total de 500 animaux.

Forte de cette innovation unique au Québec, la SPAM «veut offrir de plus en plus de services aux municipalités. On offre des services également au MAPAQ. La SPAM est en effet un lieu d’hébergement temporaire pour le MAPAQ. «On a sept personnes qui sont assermentées par le ministre pour appliquer la loi sur le bien-être et la sécurité de l’animal», signale M. Champagne en rappelant que la loi a récemment changé. Alors que l’animal était autrefois considéré comme un bien meuble, il est maintenant reconnu par la loi comme étant un être doué de sensibilité ayant des impératifs biologiques.

«On souhaite élargir notre rôle à l’extérieur de la Mauricie», indique M. Champagne. Une annonce, à ce sujet, sera faite le 24 avril «qui va nous emmener ailleurs qu’en Mauricie», laisse-t-il entendre.