Ginette Bellemare, entourée du conseiller Pierre Montreuil et du directeur du service de sécurité incendie de Trois-Rivières, Dany Cloutier.

La pluie sera généreuse

La pluie qui devrait s'abattre sur la région en fin de semaine entraînera vraisemblablement un rehaussement du niveau des cours d'eau qui demeurent sous haute surveillance.

Lors de son point de presse quotidien, Ginette Bellemare a indiqué vendredi que la Ville de Trois-Rivières demeure aux aguets à propos de la pluie qui va tomber à coup de plusieurs dizaines de millimètres.

«Les équipes sont mobilisées tout au long de la fin de semaine pour surveiller les niveaux de l'eau et assurer la sécurité des riverains», note la mairesse suppléante de Trois-Rivières.

Quelque 115 maisons sont touchées par les inondations à Trois-Rivières. De plus, certains citoyens craignent un risque de refoulement des égouts sanitaires, précise Mme Bellemare, qui tient à les rassurer par le fait que les suivis de mesures sont effectués sur le réseau d'égout et que des pompes temporaires sont installées pour soutenir le réseau.

Bécancour maintient l'état d'urgence. Selon l'hôtel de ville, les précipitations annoncées pour la fin de semaine et les inondations actuelles justifient cette décision du conseil municipal.

L'armée se présentera vendredi en début d'après-midi à Saint-Adelphe. L'administration municipale veut miser sur 1300 sacs de sable de plus pour affronter la hausse appréhendée du débit de la rivière Batiscan. Les prévisions font état d'un débit de plus de 1100 mètres cubes par seconde samedi soir.

Une équipe de l'armée poursuit son travail de protection de maisons dans le secteur des rues de l'île Val-d'or, des Oblats, Lanouette et Catellier à Champlain. Les militaires devraient terminer leur mission d'installer des sacs de sable vendredi.