Les Mexicains ont surpris par leur tenue, au premier tournoi de hockey international amical d’âge pee-wee de Saint-Léonard-d’Aston.
Les Mexicains ont surpris par leur tenue, au premier tournoi de hockey international amical d’âge pee-wee de Saint-Léonard-d’Aston.

La planète hockey débarque à Saint-Léonard-d’Aston

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
Saint-Léonard-d’Aston — C’est déjà 1-0 pour le Mexique contre la Corée du Sud, après seulement quelques minutes de jeu. L’occasion n’est pas celle d’un match de soccer de la Coupe du monde, mais bien celle du premier tournoi international de hockey pee-wee amical, l’International hockey 2020, organisé par l’école La Découverte de Saint-Léonard-d’Aston, en marge de son programme de hockey scolaire. Initié il y a à peine trois ans, celui-ci a le vent dans les voiles, comme le démontre le détour qu’y font quelques équipes d’un peu partout dans le monde, dont certaines sont en route vers le prestigieux Tournoi de hockey pee-wee de Québec.

Le centre Richard-Lebeau a des allures de fête en ce samedi après-midi. Ce matin, c’étaient les Suisses qui affrontaient l’équipe locale, les Broncos de l’école La Découverte. Plus tard, les locaux se mesureront à leur tour aux Mexicains, qui ne s’en laissent pas imposer par les Sud-Coréens — c’est maintenant 7-0 après deux périodes de jeu!

Yannick Morin, directeur de l’école La Découverte, ne cache pas son enthousiasme. Le programme de hockey a vu le jour il y a trois ans. L’équipe qui rassemble alors des jeunes de 2e et 3e secondaire rafle les grands honneurs de la Ligue de hockey préparatoire scolaire, dans sa catégorie, au terme de sa première saison. «Personne ne nous avait vus venir», relate-t-il. Il n’en fallait pas plus pour créer un engouement.

Yannick Morin, directeur école la Découverte, se dit emballé du succès du programme de hockey scolaire mis en place à l’école il y a trois ans.

Aujourd’hui, l’école compte sept équipes, et on parle d’une huitième et d’une neuvième pour l’an prochain. Le programme touche maintenant les cinq niveaux de secondaire, de même que des jeunes du primaire, qui viennent des écoles avoisinantes.

Plus d’une centaine de jeunes font présentement partie des Broncos et étudient dans le programme de hockey, qui mise d’abord sur la persévérance. Les pratiques sont intégrées au cursus, explique le directeur. Il n’est pas question ici de surtaxer les jeunes, mais bien de concilier les univers sportif et scolaire.

La Ligue de hockey préparatoire scolaire compte plus de 130 équipes, de Mont-Joly jusqu’à Val-d’Or, indique de son côté Pierluc Montpetit, enseignant et responsable du programme de hockey à l’école La Découverte. Si les Broncos sont appelés à beaucoup voyager pour disputer leurs matchs, il souligne qu’un encadrement soutenu est donné aux hockeyeurs. «Ce sont des élèves-athlètes, pas seulement des athlètes», insiste-t-il. 

En plus du Mexique et de la Corée du Sud, le tournoi de la fin de semaine accueille des jeunes de la Finlande, de la France et de la Suisse. Ces derniers sont hébergés dans des familles de la communauté. Un souper rassemblant plus d’une centaine de personnes est au programme de la soirée de samedi, dans un restaurant de Trois-Rivières.

La surprise mexicaine

Si la présence d’une équipe originaire du Mexique peut surprendre de prime abord, Joaquin De la Garma San Millan, président de la Fédération mexicaine de hockey sur glace, explique que quelque 4 000 Mexicains s’adonnent à notre sport national, tous niveaux confondus. L’équipe en sera à une huitième participation au Tournoi pee-wee de Québec, relate-t-il.

L’équipe présente à Saint-Léonard, samedi après-midi, avait quitté Mexico à une heure du matin,le jour même. À peine débarqués à Montréal, les 18 joueurs et leurs partisans ont mis le cap sur le Centre-du-Québec pour deux joutes en milieu de journée. La bande file ensuite vers Québec pour le Tournoi pee-wee. 

Joaquin De la Garma San Millan, président de la Fédération mexicaine de hockey sur glace, assure que le hockey est en pleine expansion au Mexique.

Si l’équipe ressentait de la fatigue, elle n’en laissait rien paraître. Leurs partisans non plus d’ailleurs, eux qui scandaient des encouragements plutôt singuliers pour une journée de février dans les estrades d’un aréna centricois.

Après avoir servi une leçon aux Sud-Coréens, en triomphant finalement 13-0, les Garcia, Martinez, Mata et le reste de leur compatriotes auront aussi raison des locaux, par un score plus modeste, mais néanmoins convaincant de 7 à 2. La troupe est ensuite remontée dans son autobus, en route vers Québec, en laissant sur son passage des amateurs de hockey encore sous le choc de son impressionnante tenue.

S’il faut en croire M. De la Garma San Millan, le hockey est en pleine expansion au Mexique. Les performances de sa troupe à Saint-Léonard-d’Aston samedi après-midi tendent à donner du poids à ses propos.