L'interdiction de se baigner à l'île Saint-Quentin est levée, juste à temps pour les vacances de la construction.

La plage de l'île Saint-Quentin rouverte au public

La baignade est de nouveau autorisée à la plage de l'île Saint-Quentin. Les plus récentes analyses ont en effet démontré que la qualité de l'eau était suffisamment bonne pour permettre aux visiteurs de se baigner. Rappelons que la plage était fermée depuis le 13 juillet dernier.
La direction du parc de l'île Saint-Quentin a annoncé vendredi via son site Web que la plage était de nouveau accessible au grand public. Après plus d'une semaine de fermeture préventive, les autorités ont finalement attribué à l'eau une cote B, soit une bonne qualité selon les normes en vigueur.
Soumis aux éléments
Les forces de la nature ont une influence importante sur la saison touristique des lieux de plein air. Évidemment, l'île Saint-Quentin n'échappe pas à cette emprise. «Ce qui est problématique cette année, c'est que l'eau est encore très haute. La Ville a installé les bouées de signalisation la semaine dernière, mais normalement, elles sont installées au mois de mai. Nous avons presque deux mois de retard sur la saison. Les croisements entre le fleuve Saint-Laurent et la rivière Saint-Maurice sont difficiles à gérer», explique Stéphane Lamothe, directeur général du parc de l'île Saint-Quentin. 
M. Lamothe précise toutefois que la fermeture de la plage n'a pas suscité de mécontentement. «Les visiteurs de l'île, comme tout le monde, sont impatients d'avoir trois ou quatre jours de beau temps consécutifs. Heureusement, nous n'avons pas eu de mauvais commentaires. Nos utilisateurs sont habitués. Historiquement, nous avons souvent eu des avis semblables dans les semaines précédant les vacances de la construction», souligne-t-il. 
Le directeur général du parc de l'île Saint-Quentin admet toutefois que la température incertaine qui marque la présente saison estivale a un impact sur le taux de fréquentation. «Cet été, l'achalandage général est, comme partout ailleurs, un peu affecté. Nous avons eu du beau temps et du mauvais temps, mais cela n'a pas empêché le bon déroulement des activités en général. C'est certain que la plage est un attrait intéressant, mais il y a autre chose à faire sur le reste du site. D'ailleurs, la fréquentation est bonne», soutient-il. 
Par ailleurs, M. Lamothe se réconforte en se disant que les avis de fermeture peuvent désormais être levés en seulement quelques jours. «Cette année, nos analyses sont effectuées par la Ville, ce qui fait en sorte que les tests sont plus réguliers. Nous avons des nouvelles plus rapidement qu'avec le ministère, avec qui les résultats prenaient parfois une semaine à arriver», témoigne-t-il.
Quoi qu'il en soit, M. Lamothe souhaite que les éléments soient cléments pour la seconde moitié de la saison. «Nous espérons qu'il va faire beau, et que l'eau va baisser. Ce sont les deux composantes importantes pour nous en ce moment. Mais nous restons positifs», conclut-il.