La Ville de Shawinigan est rendue à la croisée des chemins avec la piste d’athlétisme Marcel-Jobin, située derrière l’école secondaire des Chutes.
La Ville de Shawinigan est rendue à la croisée des chemins avec la piste d’athlétisme Marcel-Jobin, située derrière l’école secondaire des Chutes.

La piste Marcel-Jobin sous la loupe des experts

SHAWINIGAN — Le comité exécutif de la Ville de Shawinigan vient de réserver un montant de 20 000 $ pour confier un mandat d’expertise et de solutions techniques pour la piste d’athlétisme Marcel-Jobin, située à l’école secondaire des Chutes.

Cet investissement de 2,2 millions $ livré pour les finales provinciales des Jeux du Québec, en 2012, n’a pas répondu longtemps aux attentes. Il avait été réalisé grâce aux contributions de 800 000 $ de la Ville de Shawinigan et du gouvernement du Québec et de 600 000 $ de la Commission scolaire de l’Énergie.

Le contrat pour l’installation de ce revêtement synthétique avait été accordé à l’entreprise Les Sols Sportica de Saint-Jean-sur-Richelieu, pour un peu moins de 600 000 $. Ce montant respectait le budget, puisque dans son règlement d’emprunt, la Ville de Shawinigan avait prévu 700 000 $ pour le revêtement de la piste d’athlétisme.

Ce nouveau complexe avait épaté la galerie lors de la présentation des finales provinciales des Jeux du Québec, à l’été 2012. Mais dès l’année suivante, des signes d’usure prématurée étaient observés. En 2014, la Ville de Shawinigan avait transmis une mise en demeure à Les Sols Sportica, exigeant la remise en état de ces installations. Cette demande n’est visiblement jamais allée plus loin.

Au Centre de service scolaire de l’Énergie, Amélie Germain-Bergeron, coordonnatrice aux communications, reconnaît que l’état de la piste d’athlétisme ne permet pas une utilisation optimale à l’heure actuelle.

En fait, les joints sont relevés entre de nombreuses sections de la surface synthétique. Des fissures apparaissent aussi sur les lignes blanches qui séparent les corridors. Une forme a même été découpée dans le couloir 3.

Dans l’aire de sauts en longueur, les couloirs sont encore pires, puisqu’ils sont bosselés. Le gazon pousse entre les joints dans cette section du complexe.

La responsabilité de cette piste appartient à la Ville de Shawinigan. Le directeur général, Yves Vincent, précise que le mandat accordé par le comité exécutif doit permettre d’aller au fond des choses pour rentabiliser cet équipement, qui demeure assez récent.

«Outre le tapis dont on connaît les problèmes, il y avait peut-être un enjeu avec le drainage», explique-t-il. «Nous avons donc besoin d’une expertise pour connaître l’état du terrain, ce qu’on peut faire avec ce que nous avons sous la main aujourd’hui.»

«Tout le monde sait que ça a mal été dans ce dossier», ajoute-t-il. «Maintenant, il faut savoir si on remet la piste à niveau, si le tapis peut être arrangé, s’il faut améliorer le drainage... Nous demandons donc un mandat d’expertise et nous voulons savoir ce que nous devrions mettre en place pour rendre cette piste fonctionnelle. Pour le moment, c’est loin d’être parfait.»

Ce montant de 20 000 $ consacré à un mandat d’expertise et de solutions techniques pour la piste d’athlétisme Marcel-Jobin fait partie d’un emprunt de 145 000 $ au fonds de roulement pour la réalisation de divers projets du Service de loisirs, culture et vie communautaire. Les autres portent sur du drainage et d’autres travaux de mise à niveau au Parc du Boisé (70 000 $), une consultation et la conception d’un plan directeur pour les parcs et espaces verts (45 000 $) et un projet de revitalisation de murales extérieures (10 000 $).