Alain Rivard n’a pas eu peur de sortir sa pelle.

La neige paralyse la région

TROIS-RIVIÈRES — La neige a eu raison du bon vouloir de tous, mercredi, alors que pratiquement toutes les activités ont été annulées ou suspendues dans la région le temps que la tempête perde de la vigueur.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la pelle et la souffleuse à neige étaient à l’honneur mercredi. En fin de journée, Environnement Canada rapportait que la région avait déjà reçu entre 25 et 35 centimètres de neige. Selon les prévisions, seulement quelques centimètres supplémentaires devaient tomber en soirée et pendant la nuit. Par contre, de forts vents devaient continuer à souffler pendant cette période ainsi que jeudi matin, ce qui devrait évidemment compliquer les déplacements sur les routes.

Les conditions routières ont d’ailleurs été très difficiles tout au long de la journée de mercredi. Par endroits, la visibilité était quasiment nulle en raison de la neige qui tombait abondamment et des bourrasques. La chaussée était également passablement enneigée dans plusieurs secteurs, et ce, malgré le travail soutenu des déneigeurs.

Autant du côté du ministère des Transports (MTQ) que des différentes localités de la région, des équipes ont été à pied
d’œuvre à compter de mardi soir afin de déneiger les rues et les routes. 

«Nous avons été mis au courant dès le début de la semaine qu’il y allait avoir une tempête alors nous étions prêts», indique Émilie Lord, porte-parole du MTQ. Cette dernière indique également qu’aucune fermeture de route n’a été nécessaire dans la région.

Les autorités des deux principales villes de la région, Trois-Rivières et Shawinigan, étaient également sur le qui-vive en prévision de cette bordée. Après avoir concentré leurs efforts à dégager les rues et boulevards afin de permettre aux automobilistes tout de même désireux de se déplacer de le faire le mieux possible pendant une bonne partie de la journée, les employés de la Ville de Trois-Rivières ainsi que les sous-traitants qu’elle emploie devaient se concentrer sur les trottoirs au cours de la nuit. Le ramassage de la substance blanche devrait se faire dans les prochains jours, d’autant plus que d’autres précipitations assez importantes sont prévues vendredi.

Une fois ramassée, la neige sera transportée dans les dépôts aménagés à cet effet. Alors qu’il n’y a pas encore de raison de s’inquiéter du côté de Shawinigan, l’espace commence à manquer à Trois-Rivières. Ne voulant pas être prise au dépourvu
dans l’éventualité où d’autres importantes bordées se produisent d’ici à la fin de l’hiver, la Ville envisage présentement
des solutions au cas où un ou des sites supplémentaires seraient nécessaires.

Ce cycliste a enfourché sa monture malgré la tempête.

«Nous avons reçu environ 30 à 40 centimètres de plus que l’an dernier jusqu’à maintenant. D’habitude, il tombe environ 250 centimètres et on s’enligne vers un hiver exceptionnel d’environ 300 centimètres. Mais il ne faut pas s’inquiéter. Nous ne sommes pas mal pris. Nous allons continuer à ramasser la neige», assure Cynthia Simard, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Sans dire qu’il est plus facile de mener une opération de déneigement que de réagir lors d’un redoux hivernal ponctué de pluie et de verglas, Mme Simard reconnaît tout de même que la planification est plus simple.

«On y va par étapes lors d’une tempête de neige. On déneige les rues, ensuite les trottoirs et on ramasse. Lorsque c’est du verglas, on doit suivre la situation d’heure en heure. Mais il y a autant de monde sur le terrain», explique-t-elle.

Fait à noter, les patinoires extérieures seront fermées, autant à Shawinigan qu’à Trois-Rivières, tant qu’elles ne seront pas dégagées.

«Ce sont des entrepreneurs qui les nettoient et ce n’est pas la priorité en ce moment», poursuit Mme Simard.

Rien de grave sur les routes

Aucun accident grave n’a été rapporté. Quelques véhicules ont tout de même été impliqués dans une collision sur l’autoroute 40 Ouest dans le secteur de Louiseville. Un camion lourd a également perdu le contrôle mercredi matin, bloquant une partie des voies sur la 40 Est entre Saint-Maurice et Champlain. Toujours sur l’autoroute 40, la sortie 220 pour aller vers Champlain a été entravé par un camion qui s’est retrouvé dans une mauvaise position.

Du côté de la police de Trois-Rivières, on rapportait quatre accidents ayant entraîné des dommages matériels en fin d’après-midi mercredi.

Cette importante tempête a également entraîné la fermeture de toutes les maisons d’enseignement, de l’école primaire à l’université, ainsi que l’annulation de plusieurs autres activités. Des entreprises ont également conseillé à leurs employés de rester chez eux, tout comme le premier ministre du Québec, François Legault. Suivant les recommandations du MTQ, la direction du transporteur Orléans Express a décidé d’annuler pour la journée tous les déplacements prévus sur son réseau en provenance et en direction de l’est de la province.

Postes Canada suspend la distribution

Postes Canada a émis une alerte rouge en vertu de laquelle elle a suspendu la distribution du courrier au Québec pour toute la journée de mercredi. La livraison reprendra dès que les conditions s’amélioreront et qu’elle pourra se faire de façon sécuritaire. La société d’État invite de plus ses clients à déneiger et à déglacer leurs allées piétonnières, leurs escaliers et leurs entrées de cour afin que les facteurs puissent accéder en toute sécurité à la porte principale lorsque le service aura repris.