À l’avant, de gauche à droite: Mario Lachance, président d’Appartenance Mauricie, et Pascal Croteau, président d’honneur. À l’arrière, dans le même ordre, les artisans du calendrier Justine Lachance, Roseline Martin, Céline Goulet, Andréanne Jalbert et Sébastien Brochu.

La mode et l’histoire à l’honneur

SHAWINIGAN — C’est sous le thème de la mode qu’Appartenance Mauricie a lancé la 24e édition de son calendrier, dimanche, à Shawinigan.

Cette année, l’organisme a inséré des dizaines de photos mettant en valeur l’évolution de l’habillement des Mauriciens depuis le siècle dernier. «On voit les gens de différentes villes de la Mauricie dans leur quotidien et dans toutes sortes de circonstances», explique Mario Lachance, président d’Appartenance Mauricie.

Le calendrier compte une cinquantaine de clichés répartis sur 40 pages. Le résultat final est le fruit de trois mois de travail intensif réalisé par des étudiants et de jeunes diplômés en histoire et en communication, qui s’occupent de la mise en page du calendrier et de la rédaction des légendes qui accompagnent chaque photo. «On consulte environ 2000 photos et on en retient environ cinquante, relate M. Lachance. Ce sont trois mois de travail de recherche, de sélection et de rédaction.»

Un total de 2000 calendriers ont été imprimés par l’organisme. Ces exemplaires seront vendus dans différents commerces de la région, au coût de 10 $. Comme chaque année, les profits de la vente des calendriers serviront à financer les activités qu’Appartenance Mauricie organise pour mettre en valeur l’histoire de la région, par le biais notamment de conférences ouvertes au grand public. L’organisme organise également des voyages destinés à ses 300 membres.

Le choix du thème a été en partie guidé par le choix du président d’honneur pour cette année, soit Pascal Croteau, des magasins l’Aubainerie.

40 000 photos accessibles au public

Appartenance lancera d’ailleurs sous peu un site internet avec une banque de 40 000 photos provenant des archives du Nouvelliste, dans le but de les rendre accessibles au grand public. Ces images datant de 1940 à 1980 ont été numérisées à partir de 300 000 négatifs fournis à l’organisme. La mise en ligne de ce site internet est prévue pour décembre. L’organisme travaille également avec Patrimoine Trois-Rivières sur la réalisation d’un album photo de 350 pages, qui devrait voir le jour en 2019.