Les initiatives pour venir en aide à Léanne Baril se multiplient.

La mobilisation se poursuit pour Léanne Baril

SAINT-TITE — Plusieurs ont été grandement touchés par l’épreuve que doit traverser la petite Léanne Baril. La fillette âgée de 4 ans de Saint-Tite affronte courageusement le cancer et elle n’est pas seule. La mobilisation de toute une communauté se traduit par plusieurs initiatives mises sur pied pour lui venir en aide.

Depuis la découverte du cancer de Léanne en août dernier, son quotidien est totalement chamboulé. Elle doit subir chaque semaine des traitements de chimiothérapie à l’hôpital pour enfants Sainte-Justine à Montréal pour ralentir la propagation rapide de son cancer, un rhabdomyosarcome. Afin de lui permettre une meilleure guérison et une meilleure réhabilitation, la petite doit se rendre prochainement à Philadelphie pour des traitements de protonthérapie. Tout est prêt pour le départ de la petite. Elle partira dès que le centre hospitalier américain pourra la recevoir.

«Léanne garde bien le moral», avoue sa mère, Mylène Francoeur. «Elle a eu un scan de contrôle le mois dernier et sa tumeur a diminué.»

L’épreuve que doit traverser la petite Léanne a ému bien des résidents de Mékinac, qu’ils connaissent ou non la famille de l’enfant. Plusieurs initiatives pour lui venir en aide ont d’ailleurs été mises sur pied. La mère de Léanne a du mal à réaliser l’ampleur du soutien de la communauté. «Ça me surprend. Je n’ai jamais pensé que ça allait faire une grosse vague comme ça. C’est vraiment tout le monde de Mékinac qui se mobilise», avoue-t-elle avec étonnement. «Je reçois des messages de soutien de partout. Ça nous aide à garder le moral. On se dit qu’on n’est vraiment pas tout seul.»

Intimement touchée par les ravages du cancer, Sonia Bordeleau est une amie des parents de Léanne. Lorsqu’elle a appris la nouvelle du diagnostic, elle ne pouvait pas rester les bras croisés et a décidé de lui dédier la 3e édition du spectacle-bénéfice Ça rock contre le cancer. Elle s’est donc associée avec Valérie Pelletier pour organiser ce spectacle au profit de Léanne et de Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec.

«Il ne devrait pas avoir d’enfants malades... encore moins avec le cancer», soutient Sonia Bordeleau.

Le spectacle de la formation Illusion Floyd, hommage à Pink Floyd, et de l’humoriste Serge Baril sera présenté le 17 novembre à la salle Aubin de Sainte-Thècle. Plusieurs des 400 billets sont toujours disponibles. Ils sont en vente dans certains commerces de Sainte-Thècle ou en communiquant directement avec Sonia Bordeleau au 418 325-6624. Une vente aux enchères de l’artiste-peintre François Gervais est aussi prévue lors de cette soirée.

La petite Léanne ne pourra être de cette soirée, car elle doit éviter les endroits publics. Toutefois, elle a préparé une petite vidéo de remerciements qui sera présentée aux spectateurs.

Parallèlement, une infirmière de l’hôpital régional de Shawinigan qui réside à Sainte-Thècle a été touchée par l’épreuve que doit traverser la petite Léanne, une camarade de garderie de sa fille. Elle a décidé de recueillir les dons pour lui venir en aide. Mère de deux filles, elle a d’abord récolté les dons de ses collègues de travail, avant d’aller plus loin.

«Je suis allée porter les dons directement à la famille de Léanne. Et j’ai rencontré une petite fille attachante», raconte Josiane Gagnon qui a alors décidé d’en faire encore davantage.

Animée par la ferme volonté d’aider la fillette et sa famille, Josiane Gagnon a fait imprimer 1000 billets qui sont vendus chacun 20 $. Ces billets permettent de remporter plus de 5000 $ en prix. Si les billets sont tous vendus, cette initiative permettra de remettre 10 000 $ à la famille de Léanne Baril ainsi que 5000 $ à Leucan Mauricie-et-Centre-du-Québec. Ces billets seront vendus au dépanneur du carrefour dans le secteur Saint-Georges, à la boulangerie Germain de Sainte-Thècle, ainsi qu’au gym GPS énergie et chez DH électronique à Saint-Tite.

«On ne veut jamais que quelque chose comme ça arrive à nos enfants», souligne Josiane Gagnon. «Je suis sûre que si la maladie touchait mes enfants, la communauté m’aiderait aussi.»

La petite Léanne Baril, 4 ans, est entourée de sa mère Mylène Francoeur et de sa grande soeur Charlie.

Ceux qui souhaitent venir en aide à Léanne sont aussi conviés le 21 novembre prochain 13 h 30 dans le stationnement de la salle des aînés de Saint-Tite pour un dîner-bénéfice de hot-dog. Cette activité est organisée par Départ @9, un groupe de six jeunes qui ont entamé un processus afin de retourner en emploi ou aux études avec le Carrefour Emploi Mékinac. Dans le cadre de leur parcours entrepreneurial, ces jeunes ont choisi de venir en aide à Léanne Baril.

«L’idée vient de Kate Petiquay-Therrien qui est particulièrement touchée par la cause et qui connaît bien la famille. De plus, nous avons des mamans dans le groupe. Elles ont été aussi très touchées par la situation de la famille Baril», explique Maryse Trépanier, intervenante au Carrefour Emploi Mékinac et responsable du groupe.

Plusieurs organismes, dont le Festival western de Saint-Tite, ainsi que des commanditaires ont collaboré pour rendre possible ce dîner.

Créée pour permettre à la petite Léanne de se rendre à Philadelphie pour suivre ses traitements, la campagne de sociofinancement Tous pour Léanne Baril (fr.gofundme.com/pour-leanne-baril) démontre aussi à quel point les gens sont prêts à aider la fillette.

Plus de 12 700 $ ont été récoltés jusqu’à présent pour aider les proches de Léanne à l’accompagner lors de ses traitements à Philadelphie.