Le projet collectif Restauration et conservation des habitats riverains de la Petite rivière du Loup à Sainte-Ursule, mis sur pied en 2016, est en effet reconduit pour une année supplémentaire à Sainte-Ursule, soit jusqu’en mars 2020.

La mobilisation se poursuit

LOUISEVILLE — Les efforts afin de préserver la santé des cours d’eau se poursuivent dans Maskinongé.

Le projet collectif Restauration et conservation des habitats riverains de la Petite rivière du Loup à Sainte-Ursule, mis sur pied en 2016, est en effet reconduit pour une année supplémentaire à Sainte-Ursule, soit jusqu’en mars 2020. Chapeautée par l’Organisme des bassins versants de la rivière du Loup et des Yamachiche (OBVRLY), cette initiative a pour objectif de restaurer et conserver à long terme les habitats riverains des cours d’eau de Sainte-Ursule et de réduire à la source l’apport de polluants.

Par ailleurs, 16 entreprises agricoles de la localité ont signé une entente collective démontrant leur intérêt à poser des gestes concrets pour l’environnement et pour la collectivité. Plusieurs ont déjà passé à l’action en intégrant notamment des engrais verts et des cultures de couverture à leurs pratiques culturales, contribuant ainsi à améliorer la santé de sols. Certaines entreprises ont également reboisé des rives et des coulées sous-exploitées, ce qui favorisera le maintien des corridors fauniques entre les différents habitats riverains.

«Un intérêt grandissant est observé sur le territoire pour l’adoption de pratiques agroenvironnementales qui contribue à améliorer la santé des sols, mais des efforts à long terme sont nécessaires pour améliorer la qualité de l’eau», précise Pierre-Marc Constantin, coordonnateur du plan directeur de l’eau de l’OBVRLY.

En effet, les actions agroenvironnementales se continuent et se multiplient encore sur le territoire d’intervention du projet. L’année 2019 sera consacrée à augmenter les superficies de cultures de couvertures et de bandes riveraines et à la conservation de certains milieux riverains d’importance. L’OBVRLY et ses partenaires travailleront également à promouvoir les pratiques en agroenvironnement, notamment par la distribution de cahiers personnalisés et la tenue d’une journée de démonstration à l’automne.