L'effondrement du toit d'un bâtiment adjacent à la Mercerie de Luxe cause bien des maux tête à sa propriétaire.

La Mercerie de Luxe pourrait être forcée de déménager

Fermée depuis l'effondrement de la toiture d'un immeuble adjacent à ses locaux la semaine dernière, la Mercerie de Luxe pourrait être forcée de déménager.
Selon la propriétaire de la boutique située sur la rue Fusey dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières, des experts doivent se rendre sur place au cours des prochains jours afin de s'assurer de la solidité de la structure avant de permettre une reprise des activités.
Manon Giroux soutient qu'elle devrait être fixée d'ici la fin de la semaine à savoir si elle devra trouver un nouveau toit pour le commerce qui a pignon sur rue à cet endroit depuis 1949. En attendant, elle doit prendre son mal en patience et a commencé à regarder les locaux disponibles au cas où le scénario d'un déménagement se concrétise.
«Ce n'est pas une certitude pour l'instant, mais les assureurs m'ont conseillé de regarder pour me relocaliser au cas qu'on en vienne là. J'ai commencé à regarder, car on ne peut pas rester fermé pendant trois mois, surtout que c'est la grosse saison qui s'en vient», mentionne la propriétaire, avant d'ajouter qu'elle ne se doutait pas que l'incident allait lui causer autant de désagréments.
Outre quelques fissures sur les murs, Mme Giroux précise que l'effondrement du local inoccupé dans lequel se trouvait le Joss Bar n'a causé aucun dommage apparent à son commerce.
Partageant également un mur avec l'ancien bar, la pharmacie Uniprix Marc Dontigny a quant à elle pu rouvrir ses portes dès le lendemain de l'effondrement du toit, qui a été vraisemblablement causé par le poids de la neige.