Cette maison n’est plus habitable à l’endroit actuel.

La maison n’est plus habitable

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL — La maison dont une partie des fondations a été mise à nu par un glissement de terrain à Notre-Dame-du-Mont-Carmel ne pourra plus être habitée.

L’important glissement de terrain survenu lundi soir a emporté une grande masse de terre, découvrant une partie des fondations et la fosse septique de cette maison située à environ un kilomètre du chemin Saint-Louis. Une section de la propriété repose d’ailleurs sur du vide. L’avis d’évacuation émis pour les trois maisons du secteur est permanent pour la maison la plus près du trou.

«L’expertise du sol est faite et on attend les conclusions. Mais la maison la plus touchée ne pourra rester à cet endroit, car elle ne peut plus être habitée», déclare le maire de Mont-Carmel, Luc Dostaler.

La maison pourrait être déplacée, mais encore faut-il que le sol soit capable de soutenir les équipements nécessaires à de tels travaux. Un constat semble clair: le trou ne pourra probablement pas être rempli, annulant les chances de maintenir à cet endroit une maison habitable.

Aucun autre glissement de terrain ne s’est produit à cet endroit. La situation pourrait changer avec la pluie prévue au cours des prochaines heures.

Cette pluie aura des conséquences sur le niveau des cours d’eau. La Sécurité civile surveille particulièrement les petites rivières au nord de la Mauricie, d’autant plus que la chaleur qui vient d’arriver va faire fondre les derniers couverts de neige.

«La fonte de la neige et la pluie apportent un ruissellement plus rapide que la normale», constate Sébastien Doire, le directeur régional de la Sécurité civile.

Les rivières Mékinac et Croche sont observées par les autorités. M. Doire s’attend à ce que la rivière Mékinac déborde d’ici les prochaines heures. Il précise que les riverains de la rivière Croche, dans le secteur de La Tuque, préparent des sacs de sable.

«Sur les routes forestières, on verra des endroits plus difficiles d’accès, estime le directeur régional. On demande aux gens qui vont aller dans leur camp de chasse de faire très attention. Il faut être prudent. Les gens doivent avoir des réserves de nourriture et pour le feu, car ils pourraient être coincés si la petite rivière qu’ils ont traversée quelques heures avant vient à déborder.

La Municipalité devra réparer le tout. Pour le moment, la cote Philibert est fermée à la circulation.

Une rencontre avec la Ville
D’autre part, les infiltrations d’eau observées dans plusieurs maisons des rues Philibert-Dumas et Cyprien-Ducharme à Shawinigan continuent de faire jaser. Les nombreux résidents aux prises avec un dégât d’eau dans leur sous-sol vont demander la semaine prochaine à la Ville de Shawinigan d’organiser une rencontre d’information. Les citoyens veulent comprendre ce qui s’est passé et veulent savoir ce que la Ville va faire pour éviter que le scénario se reproduise.

Plusieurs citoyens de ces rues croient que ces infiltrations d’eau sont la conséquence de l’expansion du quartier résidentiel au bout de Philibert-Dumas.