Lors de la réception en l'honneur des Demois'Ailes à l'hôtel de ville trifluvien, on retrouvait Lise Guy, de la maison Le Far, et quelques Demois'Ailes, dont Josyane Pinard à ses côtés, et autour d'elles, Ingrid Morin, Mélanie Tremblay, Marie-Christine Bellemare, Christine Larivière, Stéphanie Chaîné, Caroline Fréchette, Maritie Coulombe, Valérie Gauthier, Marie-Pier Trahan, Jolyane Damphousse, Anick Nobert et Nathalie Beaudoin.

La maison Le Far recevra plus de 4000 $

Les efforts et l'énergie déployés durant toute l'aventure du Défi des Demois'Ailes auront permis de recueillir plus de 4000 $, somme qui contribuera à faire l'acquisition d'une seconde maison qui servira de lieu de transition aux bénéficiaires de la maisonLe Far. C'est ce qu'a révélé hier Lise Guy, responsable des ateliers de formation à cet organisme (pour femmes en difficulté et/ou victimes de violence conjugale), en conférence de presse à l'hôtel de ville de Trois-Rivières.
«Actuellement, on travaille sur une deuxième étape, c'est-à-dire une résidence où pourront aller les femmes quand elles auront terminé leur thérapie. Elles pourront y aller afin de cheminer un bout de temps seule avant de reprendre leur élan dans la vie. Je pense que cet argent va servir beaucoup pour la maisonLa Seconde étape», a fait savoir Mme Guy.
Celle-ci a profité de l'occasion pour souligner la dimension de l'apport des Demois'Ailes au mieux-être de la maison Le Far. «Entre le moment où elles arrivent et celui où elles partent, les femmes sont tellement différentes, parce qu'elles ont relevé un défi. Et ce défi-là, elles ne peuvent pas le faire seules. C'est pour cela qu'elles viennent à la maisonLe Far. On les accompagne, on les guide, on leur donne des outils. On ne décide pas pour elles. Ce sont elles qui se donnent un objectif: celui de reprendre leur vie en main. Et elles travaillent dans cette direction-là. Vous leur avez donné un chemin à suivre», a mentionné Mme Guy.
«Quand vous avez décidé de nous prendre comme référence pour recueillir des dons et pour inciter les gens à vous suivre, nous avons accepté cela avec beaucoup de joie, d'espoir aussi. Pas forcément uniquement pour l'argent mais pour l'information que vous véhiculez sur la maison dans la population. Notre maison est connue de beaucoup de gens mais pas tant que cela», a-t-elle poursuivi au sujet de l'organisme qui existe depuis une trentaine d'années.
«Vous êtes des filles exceptionnelles. On va se souvenir de vous longtemps», a aussi témoigné Mme Guy
Les Demois'Ailes n'ont pu dévoiler le montant final que recevra la maison Le Far car elles ont reçu des dons dimanche, lors de leur arrivée, et ils n'avaient pas été comptabilisés hier. Mais il a été possible de savoir que le total sera supérieur à 4000 $.