De gauche à droite: Claire Lafond, présidente de la Maison des grands-parents, Maxime Bolduc, directeur et Carol Kane, présidente d’honneur.

La Maison des grands-parents souffle quinze bougies

Trois-Rivières — La Maison des grands-parents de Trois-Rivières célèbre, cette année, son quinzième anniversaire, un événement qui ne passera pas inaperçu puisqu’une grande fête est prévue, en décembre, afin de souligner la contribution des bénévoles et partenaires qui ont œuvré à la vitalité de l’organisme.

Une personnalité de la région, Carol Kane, retraitée et conseillère aux entreprises chez Stratégie Carrière, a été choisie pour assumer la présidence d’honneur.

La Maison des grands-parents amorce du même élan un nouveau projet et pour lequel les nouveaux bénévoles sont les bienvenus. Il s’agit de l’Éveil à la lecture, qui s’adresse aux plus jeunes.

Ce projet, initié par le ministère de l’Éducation du Québec, souhaite créer des impacts positifs sur la réussite scolaire des enfants de même que sur la qualité de vie et le bien-être des aînés puisqu’il permet de briser l’isolement dont plusieurs souffrent.

L’organisme offrira aux personnes intéressées à prendre part à cette initiative, de la formation, de l’encadrement et un suivi.

La Maison des grands-parents de Trois-Rivières organise une foule d’activités touchant les plans physique, psycho-émotionnel, intellectuel, socioculturel et environnemental de même que la vie intérieure.

Ces activités ont pour objectif de permettre aux aînés, grands-parents ou retraités, de maintenir un rôle actif auprès des enfants, des adolescents et des adultes. Ces activités permettent de briser l’isolement chez les aînés, de surmonter les préjugés des jeunes envers les aînés et vice-versa, de même que de soutenir les jeunes et leur famille.

De nouveaux projets s’ajouteront, cette année, aux activités régulières de l’organisme. «Chez nous, les opérations portes ouvertes sont quotidiennes. Nos portes sont donc toujours ouvertes», souligne le directeur de la Maison des grands-parents, Maxime Bolduc.