Des plexiglas protègent le père Noël au Carrefour Trois-Rivières-Ouest.
Des plexiglas protègent le père Noël au Carrefour Trois-Rivières-Ouest.

La magie du père Noël malgré la pandémie

Sébastien Lacroix
Sébastien Lacroix
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — C’est sans tambour ni trompette que le père Noël a fait son arrivée au Carrefour Trois-Rivières-Ouest, dimanche. Le seul endroit où il fera halte dans la région cette année en raison des mesures sanitaires.

S’il y a généralement une foule pour l’accueillir, il n’y a rien eu de tout ça cette année. Il s’est simplement assis sur son fauteuil dès 11h pour rencontrer environ une cinquantaine de familles qui sont allées à sa rencontre à tour de rôle au cours de la journée.

Afin d’éviter les longues files d’attente et les rassemblements, les gens devaient prendre rendez-vous sur le site Internet du Carrefour. Un groupe pouvait ainsi aller à sa rencontre toutes les 15 minutes. Quelques passants pouvaient s’ajouter entre deux rendez-vous s’il restait de la place.

La grande différence, c’est que les enfants ne peuvent pas toucher au père Noël cette année, puisqu’un plexiglas a été installé sur son grand fauteuil de façon à limiter une éventuelle transmission du virus. Sinon, un distributeur de désinfectant pour les mains a été installé à l’entrée et un corridor de sortie a été aménagé à l’arrière.

S’il admet que l’ambiance n’est pas la même, le père Noël était tout de même très heureux de revoir les enfants, malgré les mesures mises en place. «Ça devient quasiment naturel. C’est tout nouveau, mais ça va bien. Les enfants sont relaxes et de bonne humeur, raconte Georges Haley qui, malgré ses 74 ans, n’a pas hésité à personnifier le père Noël pour une huitième année au Carrefour Trois-Rivières-Ouest. «C’est mon plaisir. J’aime voir leurs réactions, leurs sourires. Tu vois que c’est honnête. C’est beau de voir ça. Ça arrive que j’ai des confidences. Les enfants posent des questions. Ils racontent des choses qui arrivent dans leur famille, ou n’importe quoi. Je ne peux pas changer grand-chose, mais je peux donner des conseils.»

La fée des étoiles, qui accueillait les familles, remet des toutous dans un sac de plastique aux enfants et assure la désinfection entre les rendez-vous, estime que les mesures sanitaires ne gâchent pas le plaisir. «Les enfants sont autant enjoués. Leur joie de vivre est là en voyant le père Noël, observe Josiane Roch qui porte un masque, cette année. Dans nos yeux d’adulte, on voit la différence, mais avec les yeux d’enfants, je ne pense pas qu’il y en ait une.»

La famille Bergeron apprécie particulièrement le père Noël du Carrefour Trois-Rivières-Ouest.

Pour les parents rencontrés sur place, il était important de poursuivre cette tradition et de faire vivre la magie à leurs enfants malgré la pandémie. «On vient chaque année. C’est le meilleur père Noël, ici. Il jase beaucoup. Il est super gentil. C’était parfait», a témoigné Jean-François Bergeron. «À des endroits, c’était par vidéo, mais nous on aimait mieux en personne. Parce que ça fait plus personnel. Je pense que les enfants n’ont même pas remarqué les plexiglas!», a renchéri Gisèle Lajoie.

«On savait qu’il y avait plein de mesures qui avaient été prises pour rendre ça agréable et que ce soit possible de le faire. On prend toutes les mesures nécessaires, on fait toujours attention, mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour nos enfants», a lancé Isabelle Forcier. «Ma fille en a parlé quasiment pendant toute la semaine de venir voir le père Noël. Il n’était pas question de ne pas venir. Il y a des affaires qui sont plus graves dans le monde, peut-être pas en ce moment, mas régulièrement. On va passer au travers et on ce sera un beau temps des Fêtes quand même», a ajouté Stéphane Lamy.

«C’est très bien organisé. Je ne pensais pas que ça pouvait être comme ça voir le père Noël. Je pensais qu’il n’y en aurait pas cette année», a raconté Patricia Audy. «En passant, on a vu qu’il était là et on était content de voir que la petite pouvait aller le voir, au moins» a souligné Alain Pagé.

Pour limiter les contacts, le père Noël sera sur place seulement les fins de semaine au Carrefour Trois-Rivières-Ouest. Les visites des jeudis et des vendredis ont effectivement été annulées cette année. Il sera de retour les 28 et 29 novembre, ainsi que les 5, 6, 12, 13, 19 et 20 décembre, de 11h à 16h, puis le 23 décembre, de 11h à 19h, et le 24 décembre, de 9h30 à 12h30.

Rappelons que le père Noël ne s’arrêtera pas au Centre Les Rivières ni à la Plaza de la Mauricie, cette année. Des décors seront tout de même installés à ces endroits.

Aux Galeries du Cap, il est possible de prendre un rendez-vous pour une rencontre virtuelle avec le père Noël. 

Pour la famille Lamy, la visite du père Noël est une tradition.

C’est l’annonce qui a été faite dimanche, sur la page Facebook du centre commercial.