Une autre Journée plein air Jean-Pierre-Petit qui est attendue avec impatience par Lisette Tremblay, présidente de la Fondation RSTR, Alex Legrow, du Fonds Jean-Pierre-Petit, Alain Bilocq, neurochirurgien, Tamara Kohler, du Centre Énergie CMB, Renée Lavergne-Lapointe, porte-parole, et Gaétan Boivin, président d'honneur.

La Journée plein air Jean-Pierre-Petit, pour une bonne cause

Le Centre Énergie CMB sera, à nouveau cette année, le lieu de rendez-vous des adeptes du ski de fond, de la raquette, de la course à pied et du plein air en général à l'occasion de la Journée plein air Jean-Pierre-Petit. Une occasion unique de relever un défi et de contribuer au Fonds Jean-Pierre-Petit.
Cette journée plein air se déroulera le 8 février et les adeptes de ces disciplines sportives et de plein air peuvent déjà s'inscrire.
Président et directeur général du Port de Trois-Rivières, président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières et premier vice-président de la Fondation RSTR, Gaétan Boivin, qui a maintes fois participé à l'événement, a accepté la présidence d'honneur de cette journée plein air.
Le Fonds Jean-Pierre-Petit est un fonds dédié de la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) qui est destiné à l'acquisition d'équipements pour le service de neurologie et le service de neurochirurgie du Centre hospitalier affilié universitaire régional du CSSS de Trois-Rivières.
Jean-Pierre Petit est décédé le 2 janvier 2005 après un combat contre le cancer. On le disait doté d'une force herculéenne qui n'avait d'égales que son courage, sa détermination, sa bonté et sa disponibilité.
«Peu après son décès, je me suis dit: "Ça ne se peut pas que son nom tombe dans l'oubli et qu'on ne parvienne pas à l'associer à une cause humanitaire. C'est comme ça qu'est né le Fonds Jean-Pierre-Petit»», se remémorait le président du Fonds, Alex Legrow.
Porte-parole, Renée Lavergne-Lapointe a livré un témoignage émouvant, autant à l'endroit du regretté Jean-Pierre Petit, que du docteur Alain Bilocq - neurologue, adepte de ski de fond, de vélo et de plein air - qui l'a soignée après qu'elle ait subi une fracture du cou le 21 février 2001.
«Alain est mon sauveur. Il m'a traitée avec professionnalisme, mais surtout avec beaucoup d'humanité. Pour ce qui est de Jean-Pierre, il m'a démontré beaucoup d'empathie lorsque nous nous sommes rencontrés la toute première fois alors que je devais porter un carcan pour que mon cou reprenne sa force. Par la suite, il a toujours pris des nouvelles de ma santé tout comme il savait se préoccuper des autres. Je suis donc très honorée que l'on m'ait demandé d'être porte-parole de l'événement», confiait Mme Lavergne-Lapointe, épouse de Michel Lapointe, jumeau du regretté Pierre Lapointe, décédé il y a quelque 18 mois.
«J'ai vécu les deux côtés de la maladie. Comme patiente, mais aussi comme support à Pierre et à son frère décédé des suites d'un AVC. Et j'ai pu constater, dans les deux cas, comment on traitait de façon très humaine les patients au CSSS de Trois-Rivières», a ajouté la porte-parole de la Journée plein air Jean-Pierre-Petit.