Une coupe officielle du ruban a été faite, jeudi matin, en présence des enfants, de membres du personnel de l'école et de la Commission scolaire et de l'auteur Bryan Perro, invité spécial de l'inauguration.

La joie de lire dans un beau coin

Les élèves de l'école primaire La Source, de Saint-Maurice, sont peut-être en attente d'un agrandissement de leur bâtiment, mais en attendant, ils ont le bonheur d'avoir une magnifique bibliothèque toute neuve qu'un de leurs auteurs préférés, Bryan Perro, est venu inaugurer, jeudi matin.
Le maire Gérard Bruneau, qui réclame depuis au moins un an l'agrandissement de l'école pour répondre aux besoins d'un développement domiciliaire en pleine expansion, dans sa municipalité, a sauté sur l'occasion pour aller visiter aussi les fameuses «roulottes de chantier» qui servent à agrandir temporairement l'école et à accueillir les surplus d'enfants en attendant que le ministère donne son aval à une construction.
Comme tous les visiteurs qui étaient curieux, eux aussi, de voir dans quelles conditions évoluent les enfants dans cet accommodement temporaire, le maire était étonné, voire enchanté, de ce qu'il a vu. «Ça a été bien fait», a-t-il dit en examinant les deux locaux qui se fondent imperceptiblement à l'environnement intérieur de l'école.
La transition entre le bâtiment existant et les roulottes n'est même pas visible de l'intérieur et le personnel confie qu'avec les calorifères et le plancher chauffant, on y est presque plus à l'aise qu'ailleurs dans l'établissement. Les murs très hauts de ces extensions ont été fraîchement repeints avant le début de l'année scolaire. Bref, on s'y sent comme dans n'importe quelle autre classe.
«C'est une mesure transitoire pour quelques années. On parle de deux à trois ans», indique la directrice générale de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Hélène Corneau.
C'est l'inauguration de la nouvelle bibliothèque qui était toutefois au coeur de la visite de l'école La Source, jeudi.
«Depuis déjà trois ans, beaucoup de travaux ont été faits à l'intérieur de l'école pour réaménager les lieux, compte tenu de la clientèle qui est en croissance» a rappelé la directrice, Ginette Lahaie.
Deux classes étaient auparavant utilisées par le service de garde dont les besoins augmentaient aussi. Ce dernier utilisait notamment l'ancienne bibliothèque qui, elle, s'était retrouvée refoulée à l'intérieur d'une partie du local informatique.
La toute nouvelle bibliothèque Bibliosource, dont le nom a été suggéré par les enfants, occupe désormais l'emplacement des anciens vestiaires de l'école et vient remédier à quelques problèmes d'espace.
Agrémentée de murs en pierres et d'un joli foyer à l'éthanol, de lampes de style industriel très en vogue et de plusieurs tables et chaises colorées, la bibliothèque sera aussi utilisée par le service de garde de même que par le personnel pour diverses réunions et présentations.
«Notre nouvelle bibliothèque contribuera au plaisir de lire», se réjouit la directrice.
L'auteur Bryan Perro a profité de son passage devant ses jeunes fans, pour parler de l'importance de la lecture pour contrer le décrochage scolaire. «Quand un enfant est un gars, qu'il est un peu turbulent, qu'il vient d'un milieu un peu défavorisé et qu'il ne sait pas lire après sa première année, ça, c'est la recette du décrochage», a expliqué l'auteur de la célèbre suite d'aventures fantastiques Amos Daragon.
Il est difficile, voire impossible, d'intervenir sur la plupart de ces paramètres, sauf pour la lecture, fait-il valoir.
«Plus la lecture entre rapidement dans la vie d'un enfant, plus le livre fait partie de sa vie, plus ça devient quelque chose de commun, de normal, d'usuel, comme de jouer à un jeu vidéo ou d'aller voir un match de soccer et plus son apprentissage scolaire se fait rapidement et mieux», plaide-t-il.
Selon Bryan Perro, la valorisation du lieu où se fait la lecture donne le goût de la lecture.
À Saint-Maurice, la Commission scolaire a investi une somme de 80 000 $ à même les budgets d'immobilisation pour offrir un tel refuge littéraire aux enfants, indique Hélène Corneau.
Puisque le service de garde pourra manger à la bibliothèque, «ça veut dire que toute l'année, ces enfants seront entourés de livres», se réjouit Bryan Perro. «Une bibliothèque, c'est le coeur d'une école», plaide l'écrivain.
Le président de la Commission scolaire, Claude Lessard, a tenu à souligner que 43 projets ont pu être réalisés ou sont en voie de l'être, sur son territoire, grâce au réinvestissement du ministère de l'Éducation.