Les représentants des médias ont amassé de l’argent tout au long de la journée dans le cadre de la Grande Guignolée des médias. Sur la photo: Marie-Ève Alarie (Hebdo Journal), Julie Michaud et Stéphan Frappier (Le Nouvelliste) et Amélie St-Pierre (Hebdos de la Mauricie).

La générosité au rendez-vous

Trois-Rivières — La population de la Mauricie et du Centre-du-Québec a été une fois de plus très généreuse, jeudi, dans le cadre de la Grande Guignolée des médias, alors qu’une somme provisoire de 152 513 $ avait été amassée au moment de mettre cet article sous presse.

En plus du montant en argent, la Grande Guignolée a par ailleurs permis de récolter plus de 13,8 tonnes de denrées au cours de la journée. Il s’agit selon les organisateurs d’une récolte couronnée de succès, bien que les résultats provisoires soient inférieurs à l’année précédente alors que la collecte avait généré 175 000 $. Le public avait également fait don de 13 tonnes de denrées non périssables en 2016.

«À l’heure actuelle (en fin de soirée jeudi), on a les chiffres encore provisoires pour l’argent amassé dans les rues, mais concernant l’argent reçu par les textos, nous ne connaissons pas encore le montant pour la Mauricie. Ce montant pourrait donc changer la donne», précise le coordonnateur de la Grande Guignolée des médias Mauricie et Centre-du-Québec, Sébastien Turgeon.

Rappelons qu’en nouveauté cette année, les gens étaient invités à faire un don par texto en composant sur le 20222 avec les mots-clés NOEL MCQ.


Les représentants des médias s’étaient réunis jeudi soir au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, afin de découvrir le montant amassé lors de la journée. Sur la photo: à l’avant, Sébastien Turgeon, coordonnateur de la Grande Guignolée des médias et Catherine Gaudreault du 106,9 FM. À l’arrière, on retrouve David Nollet de TVA, Amélie St-Pierre des Hebdos de la Mauricie, Catherine Larochelle des Hebdos de la Mauricie, Patricia Hélie de TVA, Pierre Olivier Tremblay, recteur du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, Séléna Prévost d’Énergie 102,3 et de Rouge FM, Éric Lachapelle de CKBN 90,5 et Stéphan Frappier du Nouvelliste.
Plus de 500 bénévoles ont amassé dons et denrées dans le cadre de la Grande Guignolée des médias en Mauricie. Sur la photo: Alicia Brière et sa mère Marie-Claude Duchesneau, une employée du Nouvelliste.

Au total, ce sont 70 intersections de la région qui ont été occupées dès 6 h, jeudi matin, par les 500 bénévoles, et ce, jusqu’à 18 h.

«La journée s’est très bien déroulée et la météo a été tout de même clémente pour l’occasion. Les bénévoles m’ont aussi mentionné que les gens semblaient plus généreux cette année. Je crois que le message qu’on martèle depuis quelques années afin de faire comprendre que la pauvreté gagne du terrain, même chez ceux qui ont un emploi, commence à être entendu par la population», soutient Sébastien Turgeon.

Plusieurs points de collecte se sont ainsi déroulés simultanément à Louiseville, Shawinigan, Nicolet, Trois-Rivières, Bécancour et en nouveauté cette année, à Saint-Maurice et Saint-Narcisse.

La Grande Guignolée des médias secteur Grand-Mère a permis d’amasser un montant de 14 711 $, en plus de 1320 kg de denrées non périssables. À l’avant, Sébastien Turgeon, coordonnateur de la Grande Guignolée des médias en compagnie de Sylvie Gervais, directrice générale du c.a.b. de Grand-Mère et de nombreux bénévoles au quartier général du service incendie du secteur Grand-Mère

En marge de la Grande Guignolée qui se déroulait en Mauricie, le secteur Grand-Mère a pour sa part participé à l’événement afin de desservir les secteurs de Saint-Georges, Grand-Mère, Lac-à-la-Tortue, Saint-Jean-des-Piles et Grandes-Piles. Ils ont ainsi amassé à eux seuls un montant de 14 711 $, en plus de 1320 kg de denrées non périssables.

Sébastien Turgeon rappelle que ce sont 5200 paniers de Noël qui seront distribués à des familles défavorisées, d’une valeur de 100 $ chacun, grâce aux dons reçus lors de la Grande Guignolée des médias.

«Encore une fois, il faut souligner la grande générosité de notre région. À peine une semaine après avoir donné presque un demi-million de dollars dans le cadre du Noël du Pauvre, la population de la Mauricie et du Centre-du-Québec s’est une fois de plus mobilisée pour recueillir ce qu’il faut pour confectionner 5200 paniers de Noël et ainsi rendre heureux des centaines de familles dans le besoin en région. Coup de chapeau particulier aux 500 bénévoles, dont plusieurs jeunes des écoles de la région, qui ont passé la journée aux intersections pour amasser les dons et les denrées», souligne Stéphan Frappier, rédacteur en chef du Nouvelliste.

La campagne de la Grande Guignolée des médias se poursuit jusqu’au 24 décembre pour ceux et celles qui souhaiteraient encore faire un don en argent ou en denrées non périssables dans les différents points de collecte.

La guignolée annuelle des pompiers de trois Rivières, tenue le 11 novembre, a permis d’amasser 17 777 $.

17 777 $ pour la guignolée des pompiers de Trois-Rivières

Les pompiers de Trois-Rivières ont eux aussi pris part à la vague de solidarité entourant la période de Noël. Leur guignolée annuelle, tenue le 11 novembre, a permis d’amasser 17 777 $.

Ce montant a servi à acheter plus de 3500 kg de denrées non périssables, qui seront acheminées aux Artisans de la Paix pour la confection des paniers de Noël de l’organisme.

Le montant recueilli cette année est inférieur à celui récolté l’année dernière, car une partie des pompiers ont dû combattre un incendie et n’ont pas pu assurer leur présence prévue à l’un des points de collecte le 11 novembre.

Une cinquantaine de pompiers ont interpellé les automobilistes à cinq intersections au lieu de sept, sur le territoire de la Ville de Trois-Rivières. Comme chaque année, les pompiers ont profité de la journée de la Grande Guignolée des médias, jeudi, pour dévoiler le montant de la leur.

«Nous, les pompiers, c’est une cause qui nous tient à cœur. Nous, on a les moyens de se payer des gâteries, mais il y a des gens qui ne peuvent pas le faire. Nous voulons mettre du soleil dans la vie de certaines familles dans le temps des Fêtes», indique le capitaine Michel Montambeault, capitaine aux opérations incendie et coorganisateur de la guignolée des pompiers.

En collaboration avec Marie-Josée Montminy