L'événement-bénéfice «Bâton ou guidon» prévu jeudi ne pourra avoir lieu.
L'événement-bénéfice «Bâton ou guidon» prévu jeudi ne pourra avoir lieu.

La Fondation RSTR annule son événement «Bâton ou guidon»

Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Marc-André Pelletier, Initiative de journalisme local
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières (RSTR) a pris la décision d’annuler son événement-bénéfice «Bâton ou guidon» prévu jeudi. La Fondation explique en être venue à cette option après les nouvelles annonces gouvernementales des derniers jours, ce qui est venu clore une «grande réflexion».

La directrice générale de la Fondation RSTR, Annie Brousseau, ne s’en cache pas: le nombre de cas d’infections au coronavirus qui augmente depuis quelques jours, le changement de couleur de certaines régions du Québec et le ton adopté par les politiciens lors des plus récents points de presse sont des facteurs qui auront permis de prendre la décision difficile et définitive d’annuler l’activité qui accueille normalement une centaine de golfeurs et une trentaine de cyclistes.

«Même si on avait pris les mesures pour ne pas être un foyer de contagion, on ne peut ignorer les indicateurs de cette deuxième vague qui est attendue. On voulait donner l’exemple, surtout que l’on œuvre dans le milieu de la santé, et ne pas faire partie de ceux qui font en sorte que certaines régions changent de couleur», soutient-elle, soulignant notamment qu’un parcours de neuf trous au lieu de 18 avait été élaboré pour le golf.

Une telle décision présente des impacts significatifs sur l’organisme, puisqu’il s’agit d’une activité de financement déterminante dans l’échiquier de la Fondation.

«Ce n’est pas une décision qui est super facile à prendre, surtout avec la situation dans laquelle la philanthropie se trouve en ce moment. Il y a assurément beaucoup de défis qui y sont reliés. Il faut savoir se revirer de bord et être créatifs et c’est ce que l’on va faire», assure la directrice générale.

S’il y a une bonne nouvelle, c’est que la majorité des participants qui étaient inscrits à l’une ou l’autre des activités, soit le golf ou le vélo, ont décidé de maintenir leur inscription, même si l’événement est annulé.

«Ceux qui voulaient être remboursés, ils le seront. Pour les autres, nous sommes chanceux, il y a beaucoup de gens qui venaient pour la cause. On a décidé, pour le golf, de leur donner tout de même leur panier du participant et le droit de jeu au club de golf du Moulin, notre partenaire. Pour ceux qui étaient inscrits au vélo, on leur remet également le panier du participant et le maillot aux couleurs de l’événement», explique Mme Brousseau. Ce panier du participant contient plusieurs produits des différents partenaires de «Bâton ou guidon».

Cet événement permet normalement d’amasser environ 90 000 $. L’objectif de cette année était fixé à la moitié, soit 45 000 $.