Des gens impliqués dans cette campagne, Donald Angers, président du cabinet de campagne, Dr François Vincent, coprésident, et Luce Girard, directrice de la Fondation québécoise du cancer section Mauricie.

La Fondation québécoise du cancer: «Au coeur de l'épreuve»

Pour une deuxième année consécutive, Donald Angers, directeur développement des affaires du Centre d'excellence en efficacité énergétique, a accepté la présidence d'honneur de la campagne annuelle de levée de fonds de la Fondation québécoise du cancer en Mauricie, sous le thème: «Au coeur de l'épreuve.»
À titre de président d'honneur, Donald Angers espère sensibiliser les gens d'affaires et le grand public de la région à la réalité de cette terrible maladie et des personnes qui en sont atteintes.
L'objectif est d'amasser 500 000 $ qui permettront d'offrir une aide concrète, essentielle et accessible à plus de personnes de la région atteintes du cancer.
«Je m'engage parce que la Fondation soutient des centaines de personnes de notre communauté atteintes d'un cancer, ainsi que leurs proches. Elle leur offre, gratuitement ou à très faible coût, une gamme complète de services de qualité et adaptés à leurs besoins», a confié Donald Angers.
Pour sa part, Luce Girard, directrice de la Fondation québécoise du cancer en Mauricie, estime que le thème de la campagne reflète bien la mission de l'organisme. «Quotidiennement, des personnes atteintes de la région viennent vers nous pour obtenir quelques instants de repos ou d'évasion et font appel à nous pour trouver des questions à leurs réponses et échanger sur leurs angoisses. D'autres, de l'extérieur de Trois-Rivières, cognent à notre porte pour trouver un endroit où se loger le temps de leurs traitements», disait-elle.
À travers la province, la Fondation québécoise du cancer souhaite amasser 4 600 000 $.
«On peut dire que la Fondation, les intervenants du Centre d'hébergement et les bénévoles ont reçu leur diplôme. En neuf ans d'existence, jamais un patient en radiothérapie ou en oncologie ne m'a dit qu'il n'aimait pas se retrouver au centre. Certains de ces patients ont même demandé à déplacer des rendez-vous pour participer à des activités du centre», a dit Dr François Vincent, radio-oncologue au Centre de santé et services sociaux de Trois-Rivières, Centre hospitalier affilié universitaire régional, et coprésident du Cabinet de campagne de la Mauricie.