Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La Fondation prévention du suicide Accalmie de Trois-Rivières remporte l’un des trois grands dons de 100 000 $ remis par iA Groupe financier. Sur la photo, on retrouve Mylène Davignon, responsable du développement philanthropique de la Fondation et Patrice Larin, directeur général du Centre prévention du suicide Accalmie.
La Fondation prévention du suicide Accalmie de Trois-Rivières remporte l’un des trois grands dons de 100 000 $ remis par iA Groupe financier. Sur la photo, on retrouve Mylène Davignon, responsable du développement philanthropique de la Fondation et Patrice Larin, directeur général du Centre prévention du suicide Accalmie.

La Fondation prévention du suicide Accalmie remporte un concours et reçoit 130 000 $

Amélie Houle
Amélie Houle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — C’est le cas de le dire, la magie a véritablement opéré au cours des dernières semaines dans la région. En effet, l’appel lancé afin de permettre à la Fondation prévention du suicide Accalmie de Trois-Rivières de mettre la main sur la somme de 100 000 $ remise par iA Groupe financier, dans le cadre d’un concours philanthropique pancanadien, a été plus qu’entendu, si bien qu’à quelques jours de Noël, la Fondation vient d’apprendre qu’elle est l’heureuse récipiendaire d’un don de 100 000 $, en plus d’un montant supplémentaire de 30 000 $.

L’organisme trifluvien qui fait partie du trio d’organismes ayant récolté le plus de votes de la part du public remporte ainsi l’un des trois grands dons de 100 000 $. En raison du contexte actuel, la Fondation a appris la bonne nouvelle jeudi matin par vidéoconférence.

«On est un peu bouche bée et c’est touchant de savoir que partout au Canada, on a pu recevoir autant de votes. C’est encourageant pour nous et c’est vraiment un geste de solidarité qui est incroyable», a avoué d’emblée le directeur général du Centre de prévention du suicide Accalmie, Patrice Larin, qui était visiblement encore sous le choc lorsque le Nouvelliste l’a contacté.

«C’est tellement beau, car c’est vraiment plein de gens qui ont diffusé la campagne à travers la province et c’est tellement emballant pour nous de voir que les gens ont répondu à l’appel. C’est donc une victoire à plusieurs degrés pour nous», a pour sa part ajouté Mylène Davignon, responsable du développement philanthropique de la Fondation.

Mais ce n’est pas tout, en plus d’avoir remporté le prix de 100 000 $, l’organisme, qui rappelons-le était le seul organisme de la région à être finaliste à ce concours pancanadien, a également reçu une somme supplémentaire de 30 000 $, puisqu’il a été décerné «coup de cœur» par les employés de iA Groupe financier qui devaient voter pour le projet qui était selon eux le plus inspirant.

Le montant a  quant à lui été remis jeudi par le président et chef de la direction de iA Groupe financier, Denis Ricard.

D’ailleurs, pour l’organisme, ce don qui est le plus gros de son histoire arrive à point, alors que la pandémie bat son plein et que les campagnes de financement se font plus rares qu’à l’habitude. 

«Ça arrive vraiment bien, car ça nous permet d’entrevoir l’avenir pour plusieurs mois. Et ce qu’il faut comprendre, c’est que pour nous, ce montant est deux fois plus élevé que ce qu’on récolte en un an habituellement lors de nos activités annuelles.»

Un gros montant, mais plusieurs projets

Avec cette somme, la Fondation a plusieurs projets en tête et souhaite notamment maintenir et bonifier son offre de services d’aide à la population, afin de solidifier le filet humain et de rehausser la mobilisation sociale en prévention du suicide.

De plus, l’organisme souhaite par le fait même pouvoir accroître sa capacité d’agir dans la communauté grâce à des stratégies adaptées à la clientèle vulnérable.

Toutefois, puisque le Centre de prévention du suicide Accalmie enregistre à l’heure actuelle une augmentation de 18 % de sa clientèle, les premières sommes seront inévitablement investies pour contrer les effets immédiats de la pandémie, explique-t-on. 

«Présentement, on est dans les impacts de la deuxième vague de la COVID, donc on va rester très attentifs à absorber la hausse des demandes pour les gens qui en ont besoin, mais assurément également qu’on va maintenir notre communication avec la population pour continuer à les sensibiliser et à briser les tabous et ensuite, on va être très ouverts à créer de nouveaux projets et programmes plus ponctuels.»

Un message clair pour le mouvement de la prévention du suicide

Alors qu’on venait à peine d’annoncer la bonne nouvelle jeudi matin, tant du côté de la Fondation que du Centre de prévention du suicide Accalmie, on estimait que la vague d’amour reçue par le public venait en quelque sorte donner un message clair à tout le mouvement de la prévention du suicide.

«On sent vraiment un grand appui de la population qui est derrière nous avec cette nouvelle et ça vient nous dire au fond de continuer, car on croit en nous. C’est ce qu’on reçoit comme témoignage aujourd’hui. [...] Mais même si c’est nous qui allons recevoir cette bourse-là, c’est quand même un privilège pour tout le mouvement de la prévention du suicide de voir que c’est la cause qui a été choisie. J’ai donc envie de partager cette fierté et cette reconnaissance-là avec eux étant donné qu’ils font aussi le même travail que nous dans l’ensemble du Québec», a soutenu M.Larin.

Évidemment, dans le contexte, il allait également de soi pour l’organisme de remercier tous ceux et celles qui ont pris part à ce succès collectif. 

«On tient évidemment à remercier iA Groupe financier qui croit à la cause du communautaire et qui s’est intéressé aussi à la prévention du suicide au-delà de l’investissement et du concours. Mais on remercie également tous les gens qui ont voté et ceux qui ont fait des vidéos pour nous aider. C’est une belle réussite collective», a conclut Mylène Davignon.

Rappelons que les trois organismes qui ont obtenu le plus de votes ont reçu un don de 100 000 $. Les sept autres finalistes quant à eux, ont reçu la somme de 10 000 $ chacun.