Saint-Élie-de-Caxton doit reporter l’élection partielle qui devait avoir lieu dimanche.
Saint-Élie-de-Caxton doit reporter l’élection partielle qui devait avoir lieu dimanche.

La COVID reporte l’élection à Saint-Élie-de-Caxton

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Saint-Élie-de-Caxton — La COVID-19 s’invite dans le processus électoral de Saint-Élie-de-Caxton. Cette Municipalité, qui a dû tenir des élections partielles au cours des dernières années en raison de la démission de plusieurs conseillers depuis 2017, est maintenant ralentie par le passage en zone rouge de la MRC de Maskinongé, ce qui entraîne le report à une date indéterminée de l’élection partielle qui devait se tenir dimanche.

L’élection partielle doit permettre d’élire les nouveaux représentants des sièges 3 et 6 du conseil municipal. La Municipalité a tenu son vote par anticipation dimanche dernier. Mais étant donné que toute la Mauricie sera en zone d’alerte maximale à partir de samedi, l’élection de dimanche ne peut avoir lieu, a statué jeudi le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation.

L’organisation de l’élection est mise sur la glace, le temps que la situation de la COVID-19 s’améliore. Il faudra donc reporter le vote, un événement dont la tenue nécessite le concours d’une vingtaine de personnes, comme c’était le cas lors du vote par anticipation.

Isabelle Bournival et Thierry Archambault-Laliberté sont les candidats au siège numéro 3, alors que Gina Lemire et Jean-Marie Cournoyer convoitent le siège numéro 6. Les deux futurs élus seront en place pour moins d’un an, car l’élection générale municipale doit avoir lieu en novembre 2021.

Saint-Élie doit remplacer les conseillères Élaine Legault et Charline Plante. Les deux conseillères ont démissionné en juillet, portant à cinq le nombre de conseillers ayant quitté leurs fonctions avant la fin de leur mandat de quatre ans.