Ils étaient nombreux, les enfants de 0 à 8 ans, sur la ligne de départ du 1 km de l'activité des Petits Trotteurs.

La course gagne encore en popularité

La popularité de la course ne se dément pas, particulièrement auprès des jeunes. Samedi, ils étaient près de 1300 sur la ligne de départ, âgés de 0 à 70 ans, afin de courir les kilomètres des cinq courses proposées dans le cadre de l'activité des Petits Trotteurs tenue à l'école Beausoleil du secteur Pointe-du-Lac.
«Nous avons eu un peu plus d'inscriptions que l'an passé. C'est très bon», se réjouit l'un des organisateurs, Sylvain Francoeur. À son avis, la course des Petits Trotteurs permet de faire bouger les enfants et les incite à se tourner par la suite vers la pratique d'autres sports. Autant d'activités physiques qui nourriront leur esprit et leur bonne santé physique.
«La course, c'est la base de tous les sports. Certains jeunes jouent au soccer, ils viennent aussi courir, jouent au baseball, ils viennent aussi courir, jouent au hockey l'hiver, ils viennent courir l'été. On remarque que les jeunes adorent ça. Les parents qui veulent donner une activité sportive à leurs enfants, eh bien la course c'est facile à faire. Tu ouvres la porte et la rue devient ton centre sportif», résume M. Francoeur.
Les cinq courses proposées s'étiraient sur 1 km pour les 0 à 8 ans (certains bouts de choux faisant la course... à bord d'une poussette), également sur 1 km pour les 9 à 12 ans, sur 2 km pour les 9 à 19 ans, et sur 5 km et sur 10 km pour les plus endurcis.
Pour l'ex-député de Maskinongé et fondateur de l'activité, Rémy Désilets, le nombre d'inscriptions enregistrées lors de cette 36e édition, ainsi que les 52 écoles qui ont pris part à l'événement, laissent présager de belles années pour ce sport accessible à toute la famille et dont la pratique ne coûte presque rien.
«Mais ce qui est important, dans la course, c'est de garder le plaisir. Il faut que le jeune puisse courir avec son père, son oncle, son frère, son cousin, et tout le monde a du fun ensemble. Les Petits Trotteurs, c'est avant tout une activité familiale pour avoir du plaisir, et ceux qui tiennent à avoir des performances, peuvent aussi le faire puisqu'on les chronomètre», mentionne M. Désilets. Un esprit de compétitivité, donc, en symbiose avec une atmosphère de collaboration.
Cette année, trois trophées ont été remis à autant d'écoles en fonction du prorata d'élèves qui ont participé aux différentes courses. Dans le secteur Pointe-du-Lac, c'est l'école Beausoleil qui a mérité les grands honneurs, alors qu'à l'extérieur du secteur, l'école Cardinal-Roy et l'Institut secondaire Keranna sont toutes deux reparties avec une médaille.