La circulation des navires a pu reprendre sur le lac Saint-Pierre

MONTRÉAL (PC) — Le travail effectué par les brise-glaces de la Garde côtière canadienne a permis une reprise de la navigation, jeudi, sur le lac Saint-Pierre.

Treize navires attendaient de passer dans ce secteur névralgique du fleuve Saint-Laurent, qui est situé entre Sorel-Tracy et Trois-Rivières.

Les brise-glaces y ont oeuvré durant la nuit de mercredi à jeudi, permettant à la glace de commencer à circuler un peu plus librement, à une vitesse d’environ deux noeuds. La circulation a donc pu reprendre pour tout navire sans restriction, mais avec précaution, les autorités préférant que les navires ne se rencontrent pas encore sur le lac. Le navire Algoma Mariner a notamment pu poursuivre sa route vers Contrecoeur.

L’endroit demeure toutefois sous haute surveillance, comme l’a mentionné Isabelle Pelchat, gestionnaire nationale par intérim du programme de déglaçage de la Garde côtière canadienne. Elle a précisé que les brise-glaces NGCC Pierre Radisson, NGCC Des Groseilliers et NGCC Martha L. Black allaient rester sur le lac dans des positions stratégiques. Une surveillance des conditions sera effectuée avec l’aide d’hélicoptères et de spécialistes des glaces à bord des navires.

La navigation avait été interrompue mercredi dans ce secteur. À cause de la tempête qui a déferlé dans la région mardi, une grande quantité de glace s’était formée rapidement et de nombreux blocages sont survenus. Plusieurs navires marchands ont donc été immobilisés par les blocages de glace.

Du côté du Port de Trois-Rivières, la directrice aux affaires publiques, Sara Dubé, indique que les opérations portuaires n’ont pas été chamboulées par le plus récent arrêt de la navigation.