Les sinistrés des récentes inondations à Bécancour sont invités, lundi, à une rencontre d’information.

La circulation a repris son cours normal

Bécancour — Les impacts du récent débordement de la rivière Bécancour sur la circulation automobile sont maintenant chose du passé.

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, a confirmé que le pont Trahan-Savoie, le chemin du Petit-Chenal, le boulevard Danube (en direction de l’autoroute 30) ainsi que le boulevard Danube nord (communément appelé la rue des Glaïeuls nord) étaient maintenant tous accessibles aux automobilistes.

«C’est certain que ce n’est pas très beau car c’est ‘‘raboteux’’ et le fond est glacé», explique le maire.

Par contre, la situation est loin d’être réglée pour les sinistrés qui ont subi des dommages en raison de cet épisode exceptionnel pour cette période de l’année. Ils sont d’ailleurs invités, lundi soir, à une rencontre d’information au sujet de l’aide à laquelle ils ont droit afin de se relever de ces tristes événements. Ils y rencontreront notamment des représentants de la Sécurité civile. Le lendemain, la quarantaine de sinistrés s’entretiendront avec un analyste du même organisme gouvernemental. Ce dernier étudiera individuellement les situations des personnes touchées qu’il rencontrera.

Rappelons que le conseil de Bécancour a profité de sa dernière séance régulière pour s’inscrire officiellement au programme d’aide financière aux sinistrés.

Outre les importants dégâts matériels, le débordement du cours d’eau n’a heureusement entraîné aucun incident qui aurait pu avoir des conséquences fatales. La débâcle a cependant bien failli coûter la vie à un motoneigiste. Pris dans les eaux, il a d’ailleurs dû attendre un long moment avant d’avoir l’aide des secouristes.