La CDAC de La Tuque a remporté un prix RIDEAU. Sur la photo: Marjolaine St-Pierre administratrice, Guylaine Bouchard, directrice des services, Sandie Letendre, directrice générale et artistique et Carole Dufour, vice-présidente du conseil d'administration.

La CDAC de La Tuque remporte un prix RIDEAU

La Corporation de développement des arts et de la culture de Ville de La Tuque (CDAC) a triomphé, jeudi, dans la catégorie Développement lors de la remise des prix du Réseau indépendant des diffuseurs d'événements artistiques unis (RIDEAU). Ces prix, remis annuellement, récompensent l'innovation, l'audace et la persévérance en diffusion des arts de la scène.
«On est très content. C'est vraiment une belle tape dans le dos. C'est un bel honneur de gagner devant les diffuseurs et producteurs de spectacles», assure la directrice générale et artistique du Complexe culturel Félix-Leclerc, Sandie Letendre.
La catégorie Développement souligne le travail d'un diffuseur qui a su attirer son public par des initiatives originales et efficaces visant à le fidéliser. Selon RIDEAU, le prix reconnaît l'originalité et la pertinence de la démarche quant au développement de la fréquentation des arts de la scène. 
C'est un dossier de candidature étoffé qu'avait remis la direction de la CDAC. On y décrivait plusieurs initiatives, entre autres, la nouvelle formule de concerts pour attirer une clientèle aînée, la mise en place du Magazine Diffus'Art, les spectacles présentés gratuitement aux élèves de niveau secondaire, les soirées cabaret émergence, les partenariats développés notamment avec la Chambre de commerce, la promotion Accès étudiant, le rendez-vous autochtone, le concept original du lancement de la programmation, la collaboration avec La Pécheresse pour la série hors les murs et le festival jeunesse. 
En plus de récompenser tous les efforts mis dans la dernière année, la CDAC avoue que ce prix vient hausser la crédibilité de l'organisation et augmenter considérablement la visibilité auprès des diffuseurs.
«C'est très encourageant. [...] De voir une organisation qui fait des projets de développement comme ça, qui met l'épaule à la roue, ça paraît bien. Les gens nous ont dit qu'ils appréciaient notre travail et qu'ils aimaient venir chez nous. Ça donne une bonne visibilité également», a commenté Sandie Letendre.
Dans les derniers jours, l'équipe du Complexe culturel n'a pas chômé. Elle a pu voir une vingtaine de vitrines de spectacle. «Ce sont habituellement des extraits en 20 et 30 minutes, ça nous donne une bonne idée de ce qui se fait. Cette année, j'ai vraiment eu de gros coups de coeur. J'ai hâte de faire découvrir ça au public», a souligné Sandie Letendre.