De gauche à droite et de bas en haut, on retrouve Richard Keep, 2e vice-président de la filiale 35, Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, Pierre Bruneau, président de la filiale 35, Gilles Linteau, 1er vice-président de la filiale 35, Claude Beaulieu, magasinier de la filiale 35, Claude Belle-Isle, officier d'entraide de la filiale 35, et Walter Pidgeon, membre de la filiale 35.

La campagne du coquelicot prend son envol à Bécancour

La filiale 35 de la Légion royale canadienne a amorcé sa visite des différents maires de la région, lundi, avec des arrêts à la salle de conseil de Bécancour et à l'hôtel de ville de Nicolet afin de leur décerner le premier coquelicot. Ce geste met la table à la campagne du coquelicot, qui se déroulera du 27 octobre au 11 novembre prochains.
Le maire de Bécancour Jean-Guy Dubois, qui agira à titre de président d'honneur de l'événement, s'est vu remettre le premier coquelicot sous l'oeil attentif de plusieurs dignitaires. Stéphane Biron, maire suppléant de Nicolet jusqu'à vendredi dernier lorsque Geneviève Dubois a été assermentée, lui a emboîté le pas puisque la nouvelle mairesse a été convoquée à des réunions pour sa première journée officielle en poste. 
Rappelons que Mme Dubois a succédé à Alain Drouin, qui avait laissé sa place vacante au début du mois d'août pour des raisons de santé, après avoir été élue sans opposition.
La filiale 35 de la Légion royale canadienne poursuivra sa tournée mauricienne à Trois-Rivières, mardi, et à Louiseville, vendredi, pour y remettre d'autres coquelicots aux maires Yves Lévesque et Yvon Deshaies.
Dans la même foulée, trois cérémonies de commémoration de l'armistice seront tenues à Trois-Rivières, le 6 novembre, ainsi qu'aux cénotaphes de Nicolet et de Louiseville, les 11 et 13 novembre.
Plusieurs hauts dignitaires et des représentants d'associations locales seront présents sur les lieux pour y déposer des couronnes en mémoire des soldats canadiens qui sont décédés.