La Caisse Desjardins Godefroy fermera quatre centres de services le 8 novembre prochain.

La Caisse Desjardins Godefroy ferme quatre centres de services

TROIS-RIVIÈRES — La cure minceur du Mouvement Desjardins se poursuit alors que la Caisse Desjardins Godefroy a pris la décision de procéder à la fermeture des centres de services de Sainte-Gertrude, Saint-Célestin, Saint-Wenceslas et Saint-Sylvère.

Les changements découlant de cette décision entreront en vigueur le 8 novembre prochain. Par voie de communiqué, la direction précise que des guichets automatiques seront maintenus à Sainte-Gertrude, Saint-Célestin et Saint-Wenceslas.

Comme ont dû le faire leurs confrères d’autres Caisses Desjardins au cours des dernières années, les administrateurs soutiennent qu’ils n’ont eu d’autre choix que de se questionner afin d’ajuster leur façon de desservir leurs membres. À l’heure actuelle, 97 % des 5,1 millions de transactions effectuées à la Caisse Desjardins Godefroy se font ailleurs qu’au comptoir.

«Seulement 0,3 % des transactions sont faites au comptoir de Sainte-Gertrude, Saint-Célestin et Saint-Wenceslas tandis que les transactions effectuées au comptoir de Saint-Sylvère représentent 0,2 %. Malgré notre présence physique, nos membres utilisent les moyens technologiques mis à leur disposition pour effectuer leurs transactions ou font affaire dans les autres centres de services de la Caisse lors de leurs déplacements», indique la présidente du Conseil d’administration, Josiane Grenier, dans le communiqué envoyé aux médias en fin de journée mardi.

Entre 2013 et 2018, tous les centres de services de la Caisse Desjardins Godefroy ont connu une baisse d’achalandage significative. Ce sont les centres de Sainte-Gertrude (-34 %), Saint-Célestin (-42 %), Saint-Wenceslas (-35 %) et Saint-Sylvère (-42 %) qui ont connu les plus importantes baisses de l’utilisation du comptoir.

Le directeur général, Michel Grenier, tient de son côté à rassurer les membres qui fréquentent exclusivement les centres touchés. «Nous sommes bien conscients que des membres auront à changer quelques habitudes. Nous communiquerons personnellement avec eux pour leur offrir identifier les solutions les plus appropriées à leur situation. Nous les connaissons. Ils sont entre 30 et 50 membres par centre touché. Pour les personnes à mobilité réduite, ces dernières sont également invitées à communiquer avec la Caisse afin de nous faire part de leurs besoins particuliers», assure-t-il.

Lorsque la décision sera en vigueur, trois centres de services et neuf guichets automatiques, dont cinq situés dans des centres automatisés, demeureront à la disposition des membres.