Stéphanie Darveau et Xavier Beaupré, anciens copropriétaires, ont cédé leur entreprise à Josiane Blanchette, la nouvelle propriétaire.

La Barik change de main

TROIS-RIVIÈRES — Devenue une véritable institution dans la région en matière de détail de bières de microbrasserie, l’entreprise La Barik aura dorénavant un nouveau visage à sa tête alors que Josiane Blanchette en a tout récemment fait l’acquisition.

Depuis sa création, il y a de cela 14 ans, l’entreprise était possédée par le duo formé de Xavier Beaupré et Stéphanie Darveau. C’est eux qui ont fait grandir ce commerce, devenant du même coup «des pionniers dans leur domaine en région et au Québec». Souhaitant se départir de leur compagnie, ils ont choisi de la confier à une personne expérimentée, capable d’en poursuivre le développement. Josiane Blanchette a effectivement déjà fait ses dents dans le domaine en ayant possédé deux bars de la Rive-Sud de Trois-Rivières.

C’est après avoir visité La Barik à quelques reprises que Mme Blanchette a décidé d’en prendre officiellement possession. «C’est un endroit qui existe depuis très longtemps et je sais qu’il s’agit d’une entreprise florissante qui n’a jamais cessé de rayonner dans la région. De plus, l’industrie de la microbrasserie ayant énormément gagné en popularité, il était très intéressant pour moi d’investir», explique-t-elle.

Les amoureux de cet endroit peuvent être rassurés, la vocation du commerce ne risque pas de changer. «La Barik est une institution qui a fait ses preuves. On veut rester le plus gros distributeur en Mauricie et conserver la même mission. De plus, tous les employés, incluant mon gérant, qui est présent depuis maintenant huit ans, demeureront au sein de l’équipe.»

Cependant, les citoyens ne peuvent pas s’attendre à voir La Barik rester la même en tout point, car Josiane Blanchette a plusieurs projets en tête pour faire croître les activités de l’entreprise. «Il est certain que je mettrai ma couleur dans ma façon de diriger le tout et que j’étudierai la demande des clients pour y adapter l’offre. Aussi, j’aimerais élargir notre éventail de produits en offrant plus de produits de mixologie, de sauces piquantes et de vins du Québec en plus d’augmenter la quantité de nourriture disponible en magasin.»

Outre l’augmentation de la diversité des produits vendus, il devrait également y avoir un peu plus d’activités de dégustation.

La nouvelle propriétaire assure d’ailleurs que La Barik est sur le boulevard des Forges pour y rester. Par contre, elle n’exclut pas la possibilité de faire naître d’autres succursales un peu partout en région et même ailleurs dans un avenir plus ou moins rapproché.

La transition se fera graduellement pour Josiane Blanchette, qui recevra l’appui des anciens copropriétaires pour encore quelques temps. Elle souligne que c’est un honneur pour elle de pouvoir commencer à faire fleurir cette entreprise reconnue à l’échelle provinciale.