Karine Gagné était accusée d'avoir eu une relation sexuelle avec un Américain de 15 ans lors d'une croisière aux Bahamas.

Karine Gagné revient sur sa détention aux Bahamas

Les trois mois passés en détention aux Bahamas ont été très difficiles pour Karine Gagné, cette jeune mère de famille de 23 ans du Centre-du-Québec accusée d'avoir eu une relation sexuelle avec un Américain âgé de 15 ans sur un navire de croisière.
Libérée dans l'attente de son procès, Karine Gagné a accordé une entrevue à Radio-Canada Mauricie dans laquelle elle affirme avoir vécu difficilement son emprisonnement. 
«Ce qui a été dur mentalement, c'est ne pas pouvoir voir mes enfants, ne pas pouvoir les appeler autant que je le voudrais ou de les appeler et que ça coupe... et d'avoir manqué leurs anniversaires, la Saint-Valentin, ça été très, très dur», a confié la mère de trois fillettes de 3, 5 et 6 ans qui n'a pas voulu qu'on la voie à la caméra. 
Tout au long de sa détention, elle affirme qu'elle n'avait que très peu d'information. «Je ne savais rien et personne ne voulait rien me dire», a-t-elle ajouté. «Je disais à mes filles que je ne savais pas quand j'allais rentrer, mais qu'un jour j'allais revenir. Elles savaient que j'étais en prison. Elles me demandaient qu'est-ce que j'avais mangé et si j'avais bien dormi.»
Bien qu'elle n'ait pas voulu aborder ses conditions de détention pour ne pas nuire aux procédures judiciaires, Karine Gagné a mentionné dans l'entrevue la barrière de la langue. Elle ne maîtrise pas l'anglais, la langue officielle des Bahamas. «On mimait, au début surtout. On utilisait des mots de base, mais quand tu es en moyen de détresse, comme on dit, tu apprends vite», a-t-elle avoué. 
Karine Gagné est partie en croisière le 31 décembre dernier, un voyage qu'elle a gagné pour ses belles performances comme représentante de produits érotiques. Lors d'une soirée alors que le navire était en escale aux Bahamas, elle aurait eu une relation sexuelle avec un autre passager.
La jeune femme a par la suite été arrêtée et accusée d'avoir eu une relation sexuelle avec un mineur, car celui-ci n'avait que 15 ans. L'entrevue de Radio-Canada Mauricie n'abordait toutefois pas de front les gestes qui lui sont reprochés. 
La jeune mère de la région a ensuite été détenue trois mois dans une prison de Nassau jusqu'au 15 mars, jour de sa libération sous caution. 
Karine Gagné, qui a plaidé non coupable aux accusations de relation sexuelle illégale, doit normalement retourner aux Bahamas au mois de juin pour subir son procès. Avec un billet aller simple en poche, elle ne sait pas à quel moment elle reviendra au Canada.
«Ce qui fait peur, c'est partir, comme j'ai débarqué du bateau, et ne pas savoir ce qui va se passer. Et je sais que je vais retourner dans la même roue de, je ne sais pas quand je vais revenir, je ne sais pas quand je vais pouvoir resserrer mes petites filles», a noté Karine Gagné. 
«J'essaie de pas leur en parler. Ça les a touchées énormément. Des fois je leur dis que oui maman va repartir, mais que maman va revenir. Je ne sais pas quand, mais maman va revenir. Ça se peut que ça prenne une semaine, des mois ou des années.»