Justice et faits divers

L’ex-notaire Marie-France Garceau plaide coupable

TROIS-RIVIÈRES — Une ex-notaire de la région, Marie-France Garceau, a plaidé coupable, lundi, à une accusation d’abus de confiance criminel pour avoir détourné plus de 300 000 $ à son propre bénéfice dans le cadre de son travail.

Elle a en effet dilapidé une partie de la succession de Bella Heatcoat, happée mortellement par un camion à l’âge de 83 ans le 8 juillet 2013. Mme Garceau, qui travaillait à l’époque comme notaire dans un cabinet du secteur Cap-de-la-Madeleine, s’était vue confier le mandat de s’occuper de la succession destinée à la sœur de Bella, Cécile. Le montant en jeu était de 447 000 $ environ. De la famille aux États-Unis devait se partager le reste du magot évalué en tout à 1,2 million $.

Actualités

Un usager vide un extincteur sur trois employés à La Tuque

LA TUQUE — Trois employés du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) ont été aspergés de poudre d’extincteur par un usager du Centre de services du Haut Saint-Maurice la semaine dernière. Heureusement, l’incident a occasionné plus de peur que de mal. On tente toutefois de revoir certaines mesures de sécurité à l’intérieur de l’établissement pour éviter que cela ne se reproduise.

L’incident s’est produit vendredi dernier vers 20h. Un usager de l’hôpital s’est rendu au CHSLD situé au 4e étage et il a aspergé trois membres du personnel. Ces derniers ont tous été évalués à l’urgence et ils ont reçu leur congé le soir même.

Faits divers

Les trois jeunes en fugue en Mauricie retrouvés

Les trois jeunes adolescents, âgés de 13 à 14 ans, qui étaient disparus, depuis vendredi, ont été retrouvés sains et saufs, lundi, peu avant midi, dans la région de Drummondville.

 Adam Deshaies, 14 ans, de Trois-Rivières, Louis-Éliott Hamel, 13 ans, et Christopher Côté, 14 ans, tous deux de Nicolet, avaient été vus pour la dernière fois, vendredi soir, à Nicolet. 

Faits divers

Mort de Mary-Linda Arnoux en rafting: «Elle avait peur de l'eau»

La mort tragique de Mary-Linda Arnoux dans un accident de rafting jeudi a soulevé bien des questions. Pour les amoureux des rivières, il s'agit d'une activité sûre, ce que confirme le faible nombre de morts. Les amies de Mme Arnoux ne s'expliquent pas, de leur côté, comment leur copine qui avait la phobie de l'eau a pu participer à une telle expédition.
Mary-Linda Arnoux