«Vous n’êtes pas un bon voleur»

La tuque — Cristea Cristea a plaidé coupable à plusieurs accusations reliées à des vols de cuivre à La Tuque, Toronto et Belleville. Il a été condamné à 15 mois d’emprisonnement en plus d’une probation de deux ans. Il devra également rembourser 4000 $ au propriétaire du terrain endommagé à La Tuque.

«Vous n’êtes pas un bon voleur, vous vous faites prendre. Comprenez le message», a commenté le juge David Bouchard en rendant sa sentence.

L’individu de Blainville a reconnu avoir commis un méfait en endommageant un terrain privé et des arbres à La Tuque et d’avoir volé une vingtaine de plaques de cuivre du Canadien National (CN) d’une valeur approximative de 20 000 $ en juillet 2016. Il avait été pris en flagrant délit avec des complices à La Tuque. C’est une information du public qui avait mené les policiers sur les lieux.

«Ils avaient coupé du bois pour se faire un chemin», a indiqué le procureur de la Couronne, Me Éric Thériault.

Ils sortaient le matériel du train et ils prenaient ensuite une remorque fabriquée sur mesure pour transporter les plaques de cuivre volé.


« Les montants du vol sont importants […] Vos actes ont nécessité de la planification, de l’organisation, de l’équipement… Mettez vos capacités à profit pour vous réinsérer socialement. »
Le juge David Bouchard

Il a également reconnu avoir commis des vols de cuivre à Toronto d’une valeur approximative de 40 000 $ en janvier 2017, d’avoir comploté avec des individus pour commettre un vol et d’avoir brisé une promesse alors qu’il ne devait pas se trouver à moins de 500 mètres d’une propriété du CN.

«Il est encore pris en flagrant délit. Ils ont été vus à jeter des anodes à l’extérieur du train pendant que le train est à très basse vitesse», a indiqué le procureur de la Couronne.

À Belleville en Ontario, l’accusé avait la même façon de procéder. Il a reconnu avoir comploté pour commettre un vol de plus de 5000 $ et d’introduction par effraction dans des wagons du CN.

«C’est grâce au téléphone de La Tuque qu’on a pu retracer ça. Ç’a pris du temps, tous les textos étaient en roumain. On en tient compte dans notre suggestion. Ç’aurait été un long procès avec des traductions», a noté Me Thériault.

Les avocats ont soumis une suggestion commune au juge David Bouchard. Ils lui ont demandé d’imposer une peine d’emprisonnement de 15 mois, moins la détention préventive et une probation de deux ans pendant laquelle il lui sera interdit, entre autres, de communiquer avec les complices et de se trouver à moins de 200 mètres d’une propriété du CN.

Le juge a entériné la proposition qui, selon lui, n’était pas contraire à l’intérêt de la justice.

«Les montants du vol sont importants […] Vos actes ont nécessité de la planification, de l’organisation, de l’équipement…»

«Mettez vos capacités à profit pour vous réinsérer socialement», a conclu le juge.