Le palais de justice de Trois-Rivières.

Vols de guichets automatiques: Gauthier déclaré coupable et Tremblay acquitté

Une étape de plus a été franchie, vendredi, dans le dossier des vols de guichets automatiques dans les marchés IGA de la Mauricie.
Au terme d'un procès tenu plus tôt cette année, Stéphane Gauthier, représenté par Me Jean-Sébastien Gladu, a finalement été reconnu coupable de deux des trois vols alors que son présumé complice, Pierre Tremblay, défendu par Me Matthieu Poliquin, a pour sa part été acquitté.
Dans un jugement très étoffé, le juge Jacques Trudel a en effet conclu qu'il n'existait aucune preuve incriminante à l'effet que Gauthier avait été impliqué dans l'un des vols dont il était accusé, soit celui du 15 mars 2015 au marché IGA de Grand-Mère. Le seul élément qui pouvait le relier à ce délit était la déclaration faite aux policiers par un autre individu, également soupçonné au départ. Ce dernier avait en effet affirmé que Tremblay lui aurait avoué avoir été arnaqué par Stéphane Gauthier et Kevin Comeau lors du vol puisqu'il n'avait pas eu sa juste part du butin. 
Or, le juge n'a pas retenu la version de cet homme, et ce, pour plusieurs raisons. Il a notamment nuancé sa version lors du procès et des contradictions ont été relevées dans son témoignage. Qui plus est, il n'a pas vu Pierre Tremblay prendre part à ce vol. En l'absence de confirmation de ses dires dans la preuve, le juge a donc fait bénéficier Pierre Tremblay du doute raisonnable en l'acquittant. 
Par contre, dans le cas de Stéphane Gauthier, la preuve était plus forte. Rappelons que celui-ci faisait face à une série d'accusations en lien avec les deux vols de guichets dans les marchés IGA commis les 15 mars à Grand-Mère et le 29 mars sur la rue Sainte-Marguerite et une tentative de vol au marché IGA Jean-XXIII le 6 avril. 
Il appert que cinq minutes après le dernier événement du 6 avril, des vêtements avaient été retrouvés par les policiers sur l'autoroute dont une tuque qui contenait l'ADN de Gauthier. La vidéo de la caméra de surveillance montrait qu'il s'agissait de la tuque qui était portée par l'un des voleurs. 
Qui plus est, sa crédibilité a été grandement affectée. Ses explications ont été qualifiées d'invraisemblables et illogiques par le juge Trudel.
D'autres éléments de preuve soumis par le procureur de la Couronne Me Benoît Larouche ont aussi joué en sa défaveur dans l'analyse du tribunal comme les communications qu'il a eues avec ses complices et les déplacements qu'il a effectués. 
À cela, il faut ajouter que Gauthier avait en sa possession des outils spécifiques qui lui permettaient de commettre ce vol et que le modus operandi était le même. À chaque fois, les vitrines des commerces avaient été fracassées. À l'aide de câbles, le guichet avait été attaché et arraché de son socle avec une camionnette.
Gauthier a donc été reconnu coupable du vol commis le 15 mars et de la tentative de vol du 6 avril mais acquitté sur le vol du 29 mars en l'absence de preuves suffisantes. Les plaidoiries sur sentence ont été fixées au 23 janvier.
Notons qu'un autre complice, Kevin Comeau, a pour sa part déjà été condamné à une peine de 43 mois de prison pour les deux vols et la tentative de vol.