Vols dans des chalets en Haute-Mauricie: Dustin Poucachiche déclaré coupable

LA TUQUE — Dustin Poucachiche, un individu relié à une série de vols commis dans des chalets à l’été et l’automne 2018, a réglé ses dossiers avec la justice. La juge a prononcé une sentence suspendue assortie d’une probation de deux ans et de 120 heures de travaux communautaires.

«Il y a des pertes financières, mais aussi beaucoup de pertes de temps pour les propriétaires. […] Il y a aussi eu un peu de désespoir pour certains à qui ce n’était pas la première fois que ça arrivait. Ce sont des chalets un peu vulnérables considérant leur situation géographique», a indiqué le procureur de la Couronne.

L’absence d’antécédents judiciaires de l’accusé et sa situation particulière ont été prises en compte lors de l’imposition de la peine.

«Monsieur a plusieurs remords suite aux événements», a aussi souligné l’avocat de l’accusé.

La probation de Dustin Poucachiche sera assortie de nombreuses conditions, notamment de ne pas troubler l’ordre public et avoir une bonne conduite.

Il devra s’abstenir de se trouver sur les terrains des chalets où les crimes ont été perpétrés sauf avec la permission des propriétaires. Il lui sera interdit de consommer des drogues ou autres substances intoxicantes.

Dustin Poucachiche devra aussi participer à des sessions de thérapie en milieu naturel d’une durée d’une semaine chacune «en lien avec sa surconsommation de méthamphétamine et afin de travailler sur son enfance».

De plus, il sera dans l’obligation de participer à un camp en forêt et une marche thérapeutique qui seront organisés par le Conseil de la nation atikamekw et par les Services sociaux atikamekw Onikam.

Rappelons qu’en juin, Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish avaient également été déclarés coupables de plusieurs chefs d’accusation concernant la même série de vols dans des chalets. Les introductions par effraction ont eu lieu au Lac-des-Deux-Yeux, au Lac-à-la-Truite, au lac Jean-Pierre, au lac Châteauvert et au lac Arm.

Dustin Poucachiche a également plaidé coupable à une accusation de voie de fait simple. La juge a entériné la suggestion de peine soumise de façon commune par les deux avocats.

«Vous avez fait l’équivalent de 15 jours de détention dans le dossier. Compte tenu du 15 jours de détention provisoire, je vous condamne à une journée de détention», a affirmé la juge.